Critiques

Palatine

Grand paon de nuit

  • Yotanka Records
  • 2018
  • 41 minutes
8
Le meilleur de lca

Paris tes « je t’aime » vont rouiller

Paris tes « je t’aime » m’ont rouillé

— Paris l’ombre

Ces deux petites phrases magnifiques donnent le ton à ce premier album du groupe français Palatine. Le quatuor est rassemblé derrière la voix unique de Vincent Ehrhart-Devay. La formation a fait paraître l’EP Bâton-Rouge en 2016 et ça lui avait attiré de nombreux compliments. Un seul titre de celui-ci se retrouve sur Grand paon de nuit : la chanson-titre.

Grand paon de nuit est l’ultime complainte d’un dandy romantique, sans cesse pris dans les remous du malheur amoureux. La voix de Vincent Ehrhart-Devay est parfaite pour ça. Il est exactement dans le bon ton avec ses syllabes étirées et veloutées et surtout ce gouffre émotionnel qui s’ouvre lorsqu’il nous chante sa peine. N’allez pas croire qu’il plonge dans le pathos. Non, c’est avec toute la retenue nécessaire qu’il nous chante le malheur ou le bonheur occasionnel et c’est exactement ce qui rend l’ensemble plus touchant.

Là où mes mains se posent

Poussent des ecchymoses

— Ecchymose

Musicalement, Palatine est fort intéressant, mêlant de la contrebasse à des guitares aux accents d’americana par-ci, tombant dans l’indie-rock par-là. Le tout est fait avec une bonne dose d’angles décalés sans jamais non plus tomber dans le brouillon. Golden Trinckets est un excellent exemple de la chose. Palatine est doué pour les trames sombres et intrigantes. Cependant, comme le démontre habilement Paris — l’ombre, le quatuor est aussi très capable de nous envoyer une chanson pop-rock accrocheuse et percutante. L’amertume envers la Ville Lumière est palpable. On y entend la blessure de l’amoureux qui s’est fait laisser aux abords de la Seine. Un peu plus tard, c’est City of Light qui y fait référence dans la langue de Shakespeare.

L’album passe de l’anglais au français assez facilement. Cependant, les textes les plus percutants sont en français. Bâton-Rouge reste une fine narration où le français nous fait comprendre que cette histoire est celle d’un amour de voyage qui s’est évaporé. Parfois Palatine se fait inquiétant. Stockholm est de loin la plus… enfin jugez par vous-mêmes :

Ta maison est ma maison

Prudence mon amour

Je déclencherai chez toi

Le syndrôme de Stockholm

— Stockholm

Ce riche texte fait sans cesse des doubles sens agréables. Et c’est là, ce qui est si beau chez Palatine : ils réussissent à nous faire sourire en rivalisant d’ingéniosité.

Palatine est certainement l’un des groupes à garder à l’œil et à l’oreille à partir de maintenant. Ce premier album est très réussi, car il conjugue texte fort, voix unique et parfaite pour le rôle ainsi que musique ingénieuse et aventureuse. C’est une des sorties les plus intéressantes depuis le début de l’année sans contredit.

* L’album sera disponible au Canada à partir du 4 mai 2018.

 

 

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.