Critiques

Mama Rosin

Bye Bye Bayou

  • Bonsound
  • 2013
  • 37 minutes
7,5

mama-rosin-bye-bye-larger-bby-300x300Mama Rosin est un groupe suisse qui fait de la musique cajun en y ajoutant du rock’n’roll et qui épice le tout en salissant ça à grand coup de psychédélisme, de mélodéon et de distorsion bien sentie. Le trio est constitué Cyril Yeterian (mélodéon, guitare et chant), Robin Girod (guitare, banjo et chant) et Xavier Bray (batterie). Voilà qu’ils lancent leur cinquième album de ce côté de l’océan. Petit fait intéressant, c’est nul autre que Jon Spencer lui-même qui a réalisé Bye Bye Bayou.

Passant de sonorités plus cajuns et des chants fortement inspirés de la Louisiane à des chansons de marins, Mama Rosin se distingue par l’absence de basse. Cela donne un résultant plutôt intéressant, moins pesant, mais aussi moins classique. Leur côté malpropre est franchement intéressant, que ce soit à travers le mélodéon, les chants pratiquement criés dans le micro ou par la distorsion crasse des guitares, le trio sait rendre ça trash à souhait. Passant du français à l’anglais allègrement, mais toujours porté par les instruments issus de la tradition américaine, voilà un Bye Bye Bayou qui donne fortement envie d’aller le visiter.

La galette s’ouvre sur Bye Bye Birdy Black qui n’y va pas par quatre chemins pour nous faire comprendre qu’on est loin de la musique de pépère! Avec son mélodéon, ses guitares aux accents garages et ses chants qui se foutent carrément de la belle note bien envoyée, on est en voiture pour toute une virée vers le bayou. Black Samedi vient ajouter une note psychédélique à la galette qui colle parfaitement avec l’ensemble. C’est une plainte aiguë et sentie que la bande nous envoie en pleine poire. Sorry Ti Monde offre un rock’n’roll plus franc qui déménage. On note aussi Marilou, une chanson du type classique portant sur une fille, mais avec une facture, une fois encore, tout sauf classique. Mama Rosin sait aussi se saucer dans la mélancolie et ils le font avec brio sur Sailor Blue qui vous arrachera une larme à coup sûr, et ce, sur un fond de banjo à la réverbération éclatante.

Si vous aimez le folk trash, c’est à mettre dans vos oreilles, mais ce qui saura vous réjouir plus encore est leur venue prochaine aux Francofolies de Montréal où ils donneront, pas un, pas deux, mais bien trois spectacles! Dont un sur la Place des Festivals, à ne pas manquer! Bye Bye Bayou a de la gueule et il faut noter que Jon Spencer y est pour quelque chose, les arrangements s’harmonisant parfaitement au côté déglingué du trio.

Ma note : 7.5/10

Mama Rosin
Bye Bye Bayou
Bonsound
37 minutes

www.mamarosin.com/

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.