Critiques

Karim Ouellet

Fox

  • Abuzive Musik
  • 2012
  • 38 minutes
7

Karim Ouellet est originaire de Dakar et a passé sa jeunesse entre son pays d’origine, le Québec, le Rwanda et la Tunisie. Finalement, il a atterri à Québec pour s’y installer pour de bon. Le jeune homme pratique une pop teintée de musique du monde. D’ailleurs, il s’implique à toutes les étapes de la création; de l’écriture à la réalisation. L’année dernière il avait fait paraître Plume, son premier album solo et il arrive maintenant avec Fox, sa nouvelle création.

Il faut dire que c’est pop, mais il faut avouer qu’au travers les tubes accrocheurs, qui parfois semblent innocents, on découvre l’intelligence du musicien qui allie facilement les ritournelles accrocheuses, aux cuivres, aux accords bizarroïdes, à une sensibilité soul et aux sonorités venant des quatre coins du monde. Ouellet loin de réfuter l’étiquette pop explique : «Il y a quelque chose de très indie dans notre façon de procéder. On ne travaille pas la pop comme elle “devrait” être travailler. Dans ce que j’entends à la radio, il y a un gros calcul derrière tout ça, que je ressens beaucoup. Je pense que je suis allé chercher des éléments qui me plaisent, mais tout en les ayant déjà en moi; c’est pour ça que ce n’est pas tellement un effort.» -1-

Sur Fox, on retrouvera les captivantes, Les brumes, Marie-Jo et Le lapin blanc qui représentent bien l’écriture chansonnière du jeune québécois; car du haut de ses 27 ans, il se débrouille plutôt bien. L’album commence en douceur avec la pièce titre qui nous amène doucement vers l’univers de Ouellet. Les deux chansons les plus surprenantes sont La foudre et ses enchaînements d’accords légèrement dissonants et l’opérante L’amour, premier simple de Fox. Par contre, on aura droit également à la plutôt ordinaire Cyclone et à la quasi quétaine Décembre avec Sarahmée qui offre même un rap qui sent le réchauffé. Ouellet fini le tout avec une très Bon Iver intitulée tout simplement La fin.

Bref, voilà un jeune homme au brillant avenir. Au cours des prochains mois, espérons qu’il gardera une certaine distance face à la grosse machine et que sa façon de faire bien à lui demeura stable, car elle lui réussit très bien. Il fait ce que peu d’artistes peuvent revendiquer; faire le lien entre la créativité plus marginale et la pop. D’ailleurs, les radios commerciales ont commencé à faire tourner ses tubes. Un bon album pop, bien ficelé, à l’esprit ouvert.

-1- Le petit prince futé de la pop, Philippe Papineau, Le Devoir, 24 et 25 Novembre 2012.

Ma note : 7/10

Karim Ouellet
Fox
Abuzive Muzik
38 minutes

karimouellet.ca

http://www.youtube.com/watch?v=xwa_iAVRs-E

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.