Critiques

Jean-Louis Murat + The Delano Orchestra

Babel

  • PIAS
  • 2014
  • 94 minutes
7,5

Cover BABEL HDLa vendange annuelle de Jean-Louis Murat, créateur chansonnier pertinent et d’une cohérence créative absolue, se poursuit cette année avec l’avènement de Babel; disque élaboré en association avec l’excellente formation folk rock orchestral française The Delano Orchestra. Enregistré au studio Palissy, situé en banlieue de Clermont-Ferrand (nos salutations à notre collaborateur Thomas Rideau), Murat et le Delano Orchestra y vont, avec ce Babel, d’un album double sophistiqué, guilleret et mélancolique à la fois.

Sur ce Babel, on y entend un Murat inattendu, moins aérien qu’à l’accoutumée et c’est grâce à l’apport musical cuivré (présentant un folk-rock juste assez terrien) du Delano Orchestra. Les cordes et les cuivres du jeune groupe auvergnat confèrent à cette sitedemo.cauction une finesse/élégance qu’un album de Murat en mode esseulé n’aurait probablement pas obtenue. Une conception sonore à la longueur quasi préhistorique, mais qui a de la classe, de l’éloquence, de la ferveur tout en conservant le penchant «grands espaces» de l’œuvre de notre misanthrope préféré.

Fidèle à son habitude, Murat propose des textes télégraphiques et hermétiques, faisant référence aux animaux, à la campagne française, mettant en vedette quelques ébats amoureux. Du Murat classique quoi? Et ça ne sert à rien de trop réfléchir sur le sens profond des textes du chanteur. Murat adore brouiller les pistes afin de laisser l’auditeur faire le tri de ces images poétiques fortes, mais parfois indéchiffrables.

Même si on avait préféré une création plus concise, le tandem Murat/Delano Orchestra sitedemo.caigue une élaboration contenant une forte majorité de chansons de luxe; très peu de ritournelles font office de remplissage sur Babel. Musicalement, les structures chansonnières sont de prime abord élémentaires. Cependant, le Delano Orchestra, en y ajoutant son instrumentation habituelle, propulse les pièces dans un univers plus «groovy» que ce que Murat a l’habitude de nous proposer. On fait référence entre autres à la cadencée Qu’est-ce qu’au fond du cœur.

Babel regorge de pistes foncièrement délectables. Le rock prescrit sur Chacun vendrait des grives, la superbe valse folk rock J’ai fréquenté la beauté, la très Tindersticks titrée Mujade ribe, le frémissant arrangement de cordes entendu sur Vallée des merveilles, le petit penchant tribal de Neige et pluie au Sancy, le folk country touchant intitulé Tout m’attire ainsi que l’entraînante Camping à la ferme (avec les amusantes voix d’enfants en arrière-plan sonore) font partie des moments forts de ce disque.

Encore une fois, Murat, en s’associant avec un excellent groupe de jeunots comme The Delano Orchestra, fait la preuve que l’âge n’a aucune espèce d’importance quand vient le temps de créer. S’agit de vouloir sortir de sa zone de confort habituelle et c’est ce que Jean-Louis Murat accomplit de bien belle manière avec ce Babel. Un gros merci au Delano Orchestra!

Ma note: 7,5/10

Jean-Louis Murat
Babel
PIAS France
94 minutes

www.jlmurat.com

thedelanoorchestra.bandcamp.com

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=zYKVJCAPy_A[/youtube]

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.