Critiques

Jagwar Ma

Howlin

  • Mom + Pop Music
  • 2014
  • 48 minutes
7

Jagwar-Ma-HowlinLe trio australien Jagwar Ma faisait paraître en juin dernier son premier album intitulé Howlin; disque qui a complètement passé inaperçu sous les radars du Canal Auditif. Jagwar Ma, c’est l’équivalent des tout aussi Australiens Tame Impala, mais en version électro-pop psychédélique. Formé de Gabriel Winterfield (voix, guitare), Jono Ma (synthétiseurs, réalisation, guitare) et Jack Freeman (basse, guitare, voix), Jagwar Ma, avec ce Howlin, a réussit à obtenir l’approbation de bons nombres de journalistes musicaux ainsi que la bénédiction de l’ineffable Noel Gallagher

Jagwar Ma, c’est également un joyeux fourre-tout musical évoquant pertinemment l’époque Madchester (particulièrement les Happy Mondays), rappelant sobrement les Stone Roses et Primal Scream, incluant quelques effluves d’acid house, un peu de Beach Boys de même que quelques fioritures indiennes que le Fab Four n’aurait pas renier.

Sur ce premier effort, ces jeunots nous proposent une rencontre intemporelle entre le plancher de danse et la plage. C’est tout sauf linéaire et d’une cohérence étonnante… malgré l’incessant bombardement de références musicales criantes auxquelles nous assistons à l’écoute de cette création.

Voilà un trio que nous verrions très bien se sitedemo.cauire dans un festival près de chez nous, bière à la main et tabac qui fait rire en sus… Sans être un grand disque, on peut aisément affirmer que le groupe parvient à ses fins; plus précisément en ce qui concerne le mouvement efficace de nos arrières-trains, et ce, sans jamais verser dans le racolage de bas étage. Les nombreux moments hypnotiques/cadencés se frottent habilement à des refrains fédérateurs et l’usage judicieux des guitares ainsi que de quelques percussions tribales fournit un peu de chaleur à une musique qui aurait pu devenir glaciale.

Tout bien considéré, voilà une excellente entrée en matière pour ces musiciens dans la fleur de l’âge. Parmi les morceaux de prédilection, on a beaucoup apprécié la mélodie répétitive soulevant What Love, la très Happy Mondays titrée Uncertainty, la groovy The Throw, la beatlesque/beach boyesque Come Save Me, le rock psychédélique dansant Let Her Go, la très Charlatans UK nommée Man I Need de même que le morceau éthéré qui conclut l’album intitulé Backwards Berlin.

Si la plus récente galette de Cut Copy vous avait laissé sur votre appétit, c’est du côté de ce Howlin de Jagwar Ma qu’il aurait fallu tendre l’oreille. De plus, si vous êtes de vieux fanatiques de l’époque Madchester, vous ne serez absolument pas déçus par cette astucieuse relecture sonore, qui s’inspire intelligemment du passé tout en conservant une esthétique sonore bien ancrée dans la modernité. Fort satisfaisant!

Ma note : 7/10

Jagwar Ma
Howlin
Mom & Pop Music
48 minutes

jagwarma.com

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.