Critiques

Instead Of Ink

Open Air Museum

  • Indépendant
  • 2013
  • 39 minutes
6,5

font-cover-300x300Instead Of Ink lançait en décembre dernier leur deuxième album, Open Air Museum. Le duo formé de Cédric Lesquir et Keven Beneke existe depuis 2004, bien que plusieurs alignements différents aient existé entre la naissance du groupe et la parution de leur premier album Far.from.close en 2009. Le groupe de Québec offre un indie rock plutôt éclectique influencé par des formations telles que The Mars Volta et Thrice. Par contre, ne vous attendez pas à quelque chose d’aussi violent que les ritournelles d’Omar Rodriguez-Lopez.

Alors que dire d’Open Air Museum? Faisant une place égale autant à la guitare électrique qu’acoustique, qu’aux pédales d’effets ainsi qu’aux mélodies captivantes, le duo offre une galette de dix titres plutôt disparates. Instead Of Ink possède un son intéressant, par contre, il est rarement le même d’une chanson à l’autre. Alors que certains titres possèdent tous les traits d’une recherche musicale alternative, certains tombent dans une pop un peu agaçante et un peu trop facile. Cela est peut-être le souhait de Lesquir et Beneke qui veulent éviter les étiquettes. De ce point de vue, c’est mission accomplie!

Open Air Museum s’entame sur I Am Fiction qui, sur un fond de vagues qui se brisent sur la plage, progresse lentement vers une mélodie saturée de sons abrasifs; ce qui augure très bien pour le reste de l’opus. Dans le même esprit, To My Dear Stranger, dans laquelle le didgeridoo s’harmonise aux guitares et aux percussions, fonctionne à merveille, ou encore, If We Deny It All qui mélange blues et rock et qui donne un résultat fort intéressant. Le duo nous prouve aussi sa capacité à user de la guitare acoustique avec Followers Of The Sun, mais surtout par la très opérante Mobilis In Mobili où la guitare, une percussion imitant la goutte d’eau, et la voix douce Lesquir se mélangent pour former un ensemble étrange et hypnotique. Par contre, Shooting Birds laisse franchement froid devant une progression d’accords étrangement pop et prévisible.

Bref, Open Air Museum se révèle être un album assez prenant bien qu’inégal. Cela reste une galette de qualité d’un groupe d’ici. Et puis, le duo Beneke et Lesquir semble avoir une complicité très intéressante et tout cela augure bien pour le futur.

Ma note : 6.5/10

Instead Of Ink
Open Air Museum
Indépendant
39 minutes

www.insteadofink.com/