Critiques

Le Havre

Sainte-Luce

  • Indépendant
  • 2014
  • 31 minutes
7

a2821335361_10Le Havre, vous connaissez? Le groupe mené par Charles-David Dubé en est déjà à son deuxième album, ayant fait paraître Au pire, en novembre 2012. Pierre d’assise de la formation, il s’occupe des compositions, des textes, de la guitare et de la voix. L’ensemble est complété par Gabriel Prieur à la basse, Oli Bernatchez à la batterie et Charles Richard-Hamelin aux claviers.

Enregistré en direct dans un chalet à Sainte-Luce-Sur-Mer quelque part entre Pointe-Au-Père et le restaurant Capitaine Homard, ce deuxième album vaut la peine qu’on s’y attarde. Premièrement, la facture est franchement intéressante: un lo-fi bien enregistré et bien mixé, aux sonorités claires et précises, par Jean-Philippe Villemure. Le son de guitare de Dubé y est pour beaucoup dans l’efficacité du Havre.

Sur Sainte-Luce, le tempo est souvent posé, mais entraînant. Le groupe possède un certain groove et c’est en grande partie dû à Oli Bernatchez qui mélange inspiration jazz et pop dans son jeu de batterie. À Rebours qui ouvre l’album est un très bon représentant des habiletés techniques du batteur. Le groupe se permet aussi d’y aller de pièces plus animées avec en tête Ni l’un ni l’autre. Cette dernière est un des moments forts de Sainte-Luce avec ses variations intelligentes et bien construites.

Ce qui captive avant tout avec Le Havre, ce sont les mélodies vocales de Charles-David Dubé qui se démarquent du lot. Dubé navigue vocalement à travers l’album avec une aisance et n’offre jamais deux fois la même chose. Et qu’arrive-t-il lorsque ce n’est pas lui qui chante? On le découvre sur Nuit #2 alors qu’Eugénie Jobin prend le relais. Le résultat est surprenant et franchement appréciable. Jobin épouse à merveille l’univers musical du Havre et chante avec aplomb et beauté.

On sent encore que Le Havre se cherche quelque peu une identité sonore plus définie, particulièrement lorsqu’il flirte avec le progressif, mais ça ne saurait tarder. Les textes ne sont pas incroyablement originaux, mais une chose est sûre, Sainte-Luce est un album qui va surprendre quelques mélomanes ce printemps. Une galette qui est fort adéquate à l’écoute et un groupe qui promet pour le futur.

Ma note: 7/10

Le Havre
Sainte-Luce
Indépendant
31 minutes

lehavremusique.bandcamp.com/

[bandcamp width=100% height=42 album=1565952450 size=small bgcol=ffffff linkcol=0687f5]