Critiques

Gab Paquet

La force d’Éros

  • Duprince
  • 2021
  • 37 minutes
8
Le meilleur de lca

Juste à temps pour la Saint-Valentin, le chanteur de charme le plus irrésistiblement quétaine du Québec est de retour avec La force d’Éros. Après nous avoir fait miroiter sa vie menée par les pulsions et l’amour sur Santa Barbara, voici qu’il fait son coming out : Oui, la spiritualité fait partie de sa vie de tous les jours. Une vie qu’il empoigne fermement à deux mains alors qu’il caresse doucement ses rêves les plus fous.

Séduire pour survivre

Sexy

Tarot, magie, astrologie et toutes les autres croyances new age passent au langoureux tordeur de Gab Paquet. Le deuxième degré (et probablement le troisième et quatrième) sont sollicités sur La force d’Éros. Penser que Gab Paquet fait son art à la légère, ce serait mal le connaître. Imaginez un Marc Dupré qui ne se prend pas au sérieux. Mélodies quétaines, arrangements dégoulinants et clichés qui donnent envie de porter du pastel font la loi sur l’album et c’est tant mieux.

Même si généralement, on est dans un univers sonore qui joue dans les mêmes eaux que Santa Barbara, ici, il ose sortir de ce cadre. Notamment, on pourrait parler de la punk-rock 1-800-666-SEXE qui mélange le mauvais goût des années 2000 à son meilleur. On y retrouve des guitares aux solos loquaces et des scratchs de table tournante dignes de Limp Bizkit. Dans le fond, c’est la version améliorée de 1-900-XXX d’Éric Lapointe avec la grande différence que Gab Paquet est un personnage.

Entre le ciel et la terre, dans le jardin d’Eden
Où l’androgyne a pêché, où le déluge pénètre
Et régénère Gaïa

Carte du ciel

Évidemment, les pulsions de vie sont au centre de La force d’Éros. Notamment au Boulevard Tendresse, ce « café-bar rencontre où c’est cher, mais où ça vaut la peine » ou encore Sex Machine qui te donnera envie de t’entraîner avec ferveur comme Rocky Balboa… Le tout en shorts trop petits pour bien mettre en valeur les attributs de ton bodé.

Je vous entends vous écrier : « Mais Gab Paquet, il n’en a que pour le péché originel qui a fait d’Ève une criminelle? » Oh que non! Avec Âme sœur, sur des sonorités de carillons qui font rêver de nuits magiques, il nous ouvre (un peu) la porte de son âme. Il va y avoir des enfants qui vont se concevoir sur ce slow aux notes cochonnes.

Cette poupée dagyde
faite à ton effigie
je l’ai enduit de fluides
rallumé les bougies

je suis inspiré des druides
et de l’astrologie
sacrée de l’Atlantide
d’où je tire l’énergie

évangélisatrice
de la sève d’Osiris

Magie Rose

Il faut dire que l’aventure de l’écoute de La force d’Éros commence du bon pied avec un coup de tonnerre. Tout le monde sait que les grands albums commencent ainsi : The Razors Edge d’AC/DC et… ben The Razors Edge d’AC/DC. L’album est une suite de bons coups qui sont particulièrement réussis sur Sexy et Magie Rose. Son impressionnante brochette de musiciens y est pour quelque chose : Odile Marmet-Rochefort (Beat Sexü), Alexis Goulet-Bouchard (Valence), Jean-Étienne Collin-Marcoux (Beat Sexü), Cédric Martel (Mauves), Simon Paradis (Alexandra Lost), Guillaume Sidwell et Antoine Bourque (Valence).

Faire de la bonne chanson humoristique, c’est une chose assez difficile à accomplir. Gab Paquet nous livre une collection de chansons qui redonnent le sourire, qui donnent envie de danser et surtout de prendre le tout avec un grain de sel. Ses compositions et ses mélodies vocales sont ultra-efficaces. En plus de ça, on peut dire que Gab Paquet a fait un bond en avant depuis Santa Barbara. Vocalement, c’est encore plus assumé. La magie a opéré.

Bonne Saint-Valentin les amoureux!

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.