Critiques

Firehorse

Pills From Strangers

  • Pledgemusic Recordings
  • 2013
  • 27 minutes
7,5

artworks-000047449826-smwkof-t500x500Firehorse est le pseudonyme de la compositrice new-yorkaise Leah Seigel. C’est son deuxième opus paru sous ce nom de la part de la jeune Américaine. Elle a précédemment fait paraître un album sous son véritable nom et plus tard cette année, elle fera paraître une collaboration avec Dave Hodge (Broken Social Scene, Bran Van 3000 et Basement Jaxx) sous le nom Leisure Cruise. Les influences qui tapissent la toile musicale de Firehorse sont diverses, passant du R&B au rock, le tout s’amalgamant pour former une identité musicale particulière.

Faisant suite à And So They Ran Fast, Pills From Strangers est tout simplement fascinant. Fascinant pour l’aisance avec laquelle Seigel mélange les genres et les sonorités, mais surtout par l’unicité et la cohérence qui en découlent malgré tout. Le principal atout de cette création? Sans contredit, la voix de Siegel qui est passionnée lorsque nécessaire, nonchalante et tout en nuance lorsque la musique le prescrit. À travers ses influences, elle tisse une pop particulière en marge des conventions.

La funky Bloodstream entame la galette. Seigel laisse voir l’intensité de sa voix sur un fond de dépendance affective. Good se présente avec simplicité et efficacité, se dardant d’une petite touche rock qui rappelle franchement les bons moments de Metric. Elle sait aussi être plus douce; la très Postal Service titrée Wave le prouve à l’instar de la balade folk Walls dans laquelle la voix de la jeune Américaine revêt les charmes d’une Cat Power. De ce Pills From Strangers, c’est sans doute Scarecrow qui vous collera le plus longtemps dans les neurones. Firehorse chante avec aplomb sur une boucle de tambours franchement intoxicante avant qu’une guitare nuancée ne vienne auréoler l’ensemble.

On peut reprocher une seule chose à la new-yorkaise et c’est le maigre vingt-sept minutes de Pills From Strangers qui offre sept chansons bien ficelées et très intéressantes, mais qui laisse un sentiment de coït interrompu à la dernière note entendue. Cependant, cette Firehorse vaut le détour et vous enchantera sûrement par sa pop non orthodoxe.

Ma note : 7.5/10

Firehorse
Pills From Strangers
Pledgemusic Recordings
27 minutes

thisisfirehorse.com/

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=xC_lZ7KBDv8&feature=player_detailpage[/youtube]