Critiques

Etienne Dufresne

Etienne Dufresne fait des efforts

  • Chivi Chivi
  • 2024
8
Le meilleur de lca

Le deuxième album d’Etienne Dufresne se dévoile tel un journal intime musical, où un musicien ordinaire partage avec sincérité ses vulnérabilités à l’aide de sa prose et de ses accords.

J’fais des efforts, j’travaille sur moi
Même si j’aime pas mon corps,
Et j’aime encore moins ma voix

J’espère encore qu’on parle de moi
J’me sors de mon confort
Pour chanter c’que j’dis pas 

J’fais des efforts

Une candeur rafraîchissante émane de la plume simple et authentique de l’auteur. Les textes sont accrocheurs et facilement compréhensibles, permettant à l’auditeur de les mémoriser rapidement et de les chanter en chœur avec l’artiste. Une sensation de communion naît de l’écoute de l’album, d’autant plus qu’Etienne Dufresne aborde des thèmes universels liés à l’expérience humaine et au travail sur soi, auxquels il est aisé de s’identifier.

Chasse au trésor
Qui finit pas
Couché dans mon confort
À vouloir ce que j’ai pas

J’fais des efforts

Il y a quelque chose de réconfortant dans la musique d’Etienne Dufresne, grâce à des paroles qui nous font sentir moins seuls dans nos angoisses quotidiennes. L’album se présente comme une ode aux gens ordinaires face à leurs tourments, qu’ils n’osent pas toujours exprimer verbalement. La beauté réside ici dans la simplicité. L’absence de prétention dans les textes de l’artiste les rend d’autant plus puissants. On ressent l’émotion vivement, dans sa forme la plus simple; l’effet n’en est que plus émouvant.

Le tout est accompagné d’une musique folk-pop des plus agréables pour les oreilles, parfaitement en accord avec les textes.