Critiques

Polite

Erika de Casier

Sensational

  • 4AD
  • 2021
  • 42 minutes
6,5

Erika De Casier était attendue avec ce deuxième album et premier chez 4AD. Essentials avait obtenu des critiques favorables de bien des médias à l’international pour cette danoise qui fait dans le R&B avec de grosses touches de pop.

Les premiers simples parus de l’album étaient plus que prometteurs : la mélodieuse Drama avec une touche de TLC, mais actualisée et travaillée avec des sonorités contemporaines. Dans un autre ordre d’idée, Polite était franchement réussie avec sa tonne d’assurance sur une trame qui flirte avec la bossa nova, métissée avec du R&B américain. Elle offre un beau travail de références alors que la jeune femme faisait un clin d’œil à J-Lo et cette idée que son amour n’est pas achetable sur All You Talk About. Voilà trois pièces très fortes pour lancer Sensational qui promet d’être… sensationnel.

Erika de Casier tire beaucoup ses influences des grandes du R&B des années 90 : Aaliyah, TLC, Brandi ou encore Monica. Parfois, ça marche très bien comme sur Make My Day où elle utilise le cliché de la phrase louche pour aborder quelqu’un dans une optique de charme et pour broder une pièce sur la « cruise ». No Butterfly, No Nothing fait aussi mouche avec la confession du contraire : alors qu’on voudrait que ça marche, la magie n’est pas au rendez-vous et il faut s’y résoudre.

Bien qu’à certains moments, elle réussit à trouver un angle intéressant, l’ensemble de l’album tourne autour de la sempiternelle question de l’amour et ne trouve pas toujours le moyen de se réinventer. Mais voilà, on finit par se lasser un peu du sujet, le temps qu’on arrive à Better than That en début de deuxième moitié d’album. De plus, les références musicales aux années 90 s’empilent et, à l’usure, on devient blaser. Des petites touches ici et là, c’est sympathique, un album au complet c’est un peu trop.

Malgré ses imperfections Sensational demeure un album intéressant qui démontre le talent d’interprète qui habite Erika de Casier. Si elle ne révolutionne pas le genre avec cet album, elle offre tout de même un effort soutenu et très honnête. Ceux qui sont nostalgiques des belles années de TLC y trouveront du réconfort.

Liens d’écoutes : BandcampSpotifyApple Music