Critiques

The Flaming Lips

The Flaming Lips And Hewdy Fwends

  • Bella Union
  • 2012
  • 68 minutes
7

Au mois d’avril dernier, les Fearless Freaks originaires d’Oklahoma City nommés The Flaming Lips mettaient sur le marché un album intitulé The Flaming Lips And Heady Fwends. En effet, les Lips, ont décidé de compiler sur une seule et même parution, les enregistrements qu’ils ont concoctés avec différents collaborateurs et amis au cours de la dernière année. Donc, vous trouverez sur cette galette des contributions de Bon Iver, Edward Sharpe & The Magnetic Zeros, Nick Cave, Yoko Ono; pour ne nommer que ces pointures. La semaine dernière, l’étiquette Bella Union, a rendu accessible mondialement ce disque, qui jusqu’ici, n’avait été disponible qu’en copies limitées.

Depuis la parution de l’excellent Embryonic en 2009, les Lips avaient conçu, en compagnie de quelques artistes, tels que Henry Rollins et Peaches, une pâle reprise du classique de Pink Floyd, The Dark Side Of The Moon. Les voilà de retour avec une autre création déjantée, au psychédélisme assumée, bruitiste à souhait et anticonformiste mettant en lumière la folie musicale de ces merveilleux cinglés. Flirtant parfois avec la musique expérimentale, la bande à Wayne Coyne, cet infatigable créateur, se paie un périple musical en compagnie d’amis musiciens, en se foutant éperdument des résultats commerciaux de l’exercice.

Ceci étant dit, l’album est loin d’être rebutant, malgré les quelques morceaux nébuleux qui apparaissent ça et là sur cette galette. Parmi mes préférés, je note la pièce d’ouverture titrée 2012 (You Must Be Upgraded) avec Ke$ha, Biz Markie et Hour Of The Majesty 12, Ashes In The Air en compagnie de l’adulé Bon Iver et That Ain’t My Trip mettant en vedette Jim James de la formation My Morning Jacket. De plus, je remarque la folk psychédélique Children Of The Moon avec la formation Tame Impala, et surtout, le plat de résistance du disque, au titre exquis, intitulé Helping The Retarded To Know God; avec Edward Sharpe And The Magnetic Zeros. Une superbe épopée folk d’une durée de sept minutes! Parmi les pistes facilement oubliables, les associations avec Yoko Ono et Neon Indian, titrées respectivement Do It? et Is David Bowie Dying?, de même que Girl, You’re So Weird et Tasered And Maced, avec New Fumes et Aaron Behrens, ne passeront assurément pas à l’histoire. Un brin insignifiant…

Voilà un disque qui renferme plus que sa part de bizarreries et qui sonne souvent comme une série de démos à la qualité d’enregistrement incertaine. Ça reste une parution fort divertissante qui pourrait lasser les adeptes des Flaming Lips en format sonore plus accessible. Malgré tout, ces magnifiques barjots ont encore trouvé le moyen de brouiller les pistes, à certains moments de façon discutable, mais l’intention artistique est exempte d’opportunisme commercial… et après trente ans de carrière, je leur lève mon chapeau! En attendant, la prochaine offrande…

Ma note : 7/10

The Flaming Lips
The Flaming Lips And Heady Fwends
Bella Union
68 minutes

www.flaminglips.com/

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.