Critiques

Domlebo

Bricolages

  • Indépendant
  • 2015
  • 34 minutes
6,5

DomleboLoin sont les jours où Domlebo était le barbu batteur des Cowboys Fringants. Celui qui a rythmé le passage à la vie adulte d’une génération et qui a fait beaucoup trop de sons explicites sur Léopold est pas mal actif depuis qu’il a quitté la bande. Un premier album avait fait peu de vague, mais par la suite, le musicien avait monté l’ambitieux projet Chercher Noise. Puis, il avait annoncé sa retraite de la scène, en fait, de ses spectacles en salle puisqu’il peinait à les remplir. Finalement, au dernier gala des GAMIQ, il avait mangé ses redevances Spotify sous la forme d’un hot-dog. Comme quoi on peut sortir le gars du groupe engagé, mais pas l’engagement du gars.

Et ça se reflète sur Bricolages, alors que le côté engagé de Domlebo s’immisce un peu partout dans les pièces de l’opus. Grandir dans la décroissance est dur, mais un peu partout sur ce disque, l’intellectualisme «vert» du musicien teinte les compositions… n’en déplaise au maire Jean Tremblay! Le conseiller de la ville de Saint-Lambert (parce que oui, il est un conseiller de ville) a fait une campagne de sociofinancement afin de réaliser ce troisième album.

Parlons musique. C’est éclectique, certaines pièces datent de 2012, d’autres sont clairement plus récentes. Domlebo compte aussi sur Jérôme Minière, son ami et collaborateur à la réalisation (rythmes et sons qu’on ne sait pas vraiment d’où ça vient). Le résultat n’est pas parfait, mais il n’est pas horrible non plus. Certaines pièces sont entraînantes et accrocheuses comme Amène-moi alors que d’autres tombent un peu à plat, comme À ces jeux-là qui sent un peu le réchauffé.

Parfois, Domlebo prend une avenue trop directe pour nous livrer ses messages et ça tue un peu la magie. Le manque de second degré fait mal au message. Désolé pour le délai est le genre de pièce qui aurait pu profiter d’un peu plus de poésie… dont le charmant barbu est parfaitement capable.

Ça demeure une oeuvre créée avec honnêteté et qui compte sur certaines pièces fortes. Si vous avez aimé les deux précédents efforts vous devriez tout autant apprécier Bricolages… ou encore si vous avez les oreilles qui affectionnent la musique tzigane qui s’y manifeste à quelques reprises.

Ma note: 6,5/10

Domlebo
Bricolages
Indépendant
34 minutes

http://www.domlebo.ca/

[bandcamp width=350 height=470 album=284487919 size=large bgcol=ffffff linkcol=0687f5 tracklist=false]