Critiques

Denzel Curry

Melt My Eyez See Your Future

  • Loma Vista Recordings
  • 2022
  • 45 minutes
8
Le meilleur de lca

À chaque album, Denzel Curry se transforme. C’était déjà le cas entre TA13OO (2018) et le court opus ZUU en 2019. Alors que le premier était gothique et sombre, le second était très coloré, aux sonorités plus trap, avec de puissants simples comme ZUU, RICKY ou BIRDZ.

Si les albums du Zel ont toujours contenu du commentaire social, de l’introspection et un attrait pour la recherche musicale, ce nouveau projet s’impose comme un nouveau revirement artistique et stylistique complet pour l’artiste floridien de 27 ans qui fait de ces éléments les principaux points forts de cette nouvelle parution.

Melt My Eyez semble arriver après une période de doute, de dépression, de prises de substances illégales et de réflexion intense qui donne de la matière à l’album le plus touchant, le plus personnel et le plus percutant du Zel. Faisant office de bouton « reset » pour l’artiste, le projet est l’occasion pour Curry de s’offrir un moment cathartique en même temps que de faire l’autopsie de ses propres démons, et des nôtres.

Musicalement, l’album n’offre pas les « bangers » de ZUU et constitue un léger ajustement pour les fans les plus fervents du rappeur. En sacrifiant un peu de son intensité et de son excentricité habituelle, Curry parvient en échange à nous livrer de très bonnes pièces avec une profondeur émotionnelle bien plus importante que par le passé sans laisser de côté l’expérimentation musicale, les manipulations, les effets et autres incorporations en tous genres.

Parmi les moments les plus inoubliables de l’album, nous trouvons l’ouverture Melt Session #1 avec son flow énergique et de nombreuses lignes indiquant déjà la qualité d’écriture supérieure de cet album :

I’m deflecting my daily problems within my daily life

Recognize hidden patterns of my own demise

Why I feel like hiding a truth is finding a lie ?

– Melt Session #1

Worst Come to Worst contient cette même rage que reflète les paroles et surtout la production : que ce soit les percussions, les « ad-libs » ou les couches d’instruments, les effets de scratch et les choeurs, le morceau réussi à retranscrire l’ambiance particulière de Melt My Eyez, entre psychédélisme et obscurité dangereuse :

Of all things, my mental suffers greatly

They draw guns so how could lead erase me ? I’m baffled

– Worst Come to Worst

X-Wing est un autre moment intéressant où Curry relâche un peu la pression avec un morceau bien moins complexe aux paroles plus légères :

All these beats go dumb in the stereo

But I’m just too smart for the radio

Masked up like a young Rey Mysterio

Mask off when I’m back in the studio

– X-Wing

Grâce à son refrain mélodique, sa production trap et son autotune, le morceau offre un contraste bienvenu avec le son à la structure plus complexe comme Sanjuro qui contient une adresse au regretté MF DOOM. Nous pouvons également noté le bon Ain’t No Way avec entre autres 6LACK, Rico Nasty et quelques autres collaborateurs. Le titre existe uniquement parce que tous ses membres se trouvaient en studio au même moment. Après beaucoup d’efforts de production, il est impressionnant de voir qu’une exécution si décousue ait pu donner un résultat si bon, une véritable odyssée musicale.

Enfin le premier simple Walkin se révèle toujours aussi bon. Reprenant les thèmes majeurs de l’album. La santé mentale, les injustices sociales, les dangers d’une société du jugement, la conscience de soi et l’apprentissage douloureux de l’empathie, la sincérité et la rage de Denzel sur ce titre atteignent de nouveaux niveaux :

I started in a nightmare so pinch me, I’m dreamin’

I’m killin’ off my demons’cause my soul’s worth redeemin’

– Walkin

Contenant une diversité rafraîchissante pour un album de ce type et un fond qu’on sera heureux de découvrir à chaque écoute, Melt My Eyez s’impose comme l’un des meilleurs efforts du Zel. Peut-être moins sauvage que son prédécesseur, ce nouvel album regorge de moments impressionnants qui confirment le statut de Denzel Curry comme l’un des artistes hip-hop les plus influent et intéressant de sa génération.