Critiques

Death Cab For Cutie

Thank You for Today

  • Atlantic Records
  • 2018
  • 38 minutes
6

Pendant une quinzaine d’années, le groupe américain Death Cab for Cutie s’est fait connaître pour ses chansons indie-pop composées par le duo Ben Gibbard et Chris Walla. En 2014, Chris Walla décide de quitter, ce qui mène Death Cab for Cutie à se chercher musicalement. Pour l’album Thank You for Today, le groupe s’adjoint les services du claviériste et guitariste Dave Depper comme autre compositeur principal. Ce dernier était déjà présent dans la tournée suivant la parution de Kitsungi, leur dernière parution.

L’ajout de Dave Depper amène un plus grand apport des synthétiseurs, ce qui n’est pas sans rappeler d’autres albums du groupe comme Codes & Keys (2011). Northern Lights est à cet effet la meilleure de l’album, avec une belle utilisation de cet instrument et une mélodie accrocheuse qui a un peu plus de coffre. Summer Years aussi est très réussie, par son jeu efficace. Par contre, l’effet de nouveauté s’estompe vite par le manque d’intérêt de plusieurs des chansons de ce Thank You for Today.

On sent un groupe en plein contrôle de ses moyens techniques, au détriment de l’émotion. Parfois, la volonté de se renouveler et de faire des clins d’œil efficaces se révèle. Outre Summer Years, que j’ai nommée plus tôt, You Moved Away est aussi très bonne dans son genre, avec des références appuyées au son des années 80 qui n’est pas désagréable. Le problème principal de cet album est l’impression qu’il a été composé sur le pilote automatique. Tous les éléments d’un album à succès y sont, comme une recette. Toutes les chansons ont une montée dramatique jusqu’au refrain. Dans certaines chansons, il y a des refrains repris en chœur, comme dans I Dreamt We Spoke Again. Il y a même des « oh oh oh oh » dans Autumn Love, comme comble du cliché. Les mélodies ne sont pas marquantes. La production est correcte, quoique peut-être trop polie. L’ambiance des chansons se ressemble sans qu’on sente le concept derrière cette volonté.

Ça pourrait marcher comme attitude, si on sentait le plaisir ou qu’on était capable de définir l’intention derrière, ce qui n’est pas le cas ici.

En tout cas, on ne les remerciera pas pour ce disque; du moins, ce seront des remerciements très tièdes.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.