Critiques

Dave Godowsky

Pregret

  • Indépendant
  • 2016
  • 37 minutes
7,5

Dave GodowskyGénéralement lorsqu’on parle de musique «d’adulte», une note péjorative s’y accole. Cependant, lorsqu’on parle de la pop de Dave Godowsky, c’est tout sauf négatif. Il lançait à la fin juin son deuxième album intitulé Pregret, une contraction de regret et de pré. On pourrait y voir une note de scepticisme et un défaitisme lourd de sens. On peut dire que cette prévoyance plutôt noire se transforme en trame d’une grande beauté.

Pregret est un album simple articulé autour de la voix, les textes et les claviers du chanteur. C’est simple, mais jamais simplet. L’Américain est un excellent auteur-compositeur-interprète ou comme on dit chez nos voisins du sud, un songwriter qui n’a pas les deux doigts dans le nez. Pregret est sobre, mais c’est si bien tisser par Godowsky que ses chansons sont des petites perles pour les oreilles.

On y trouve un réconfort comme une belle journée d’automne. Second Best qui compte sur l’apport vocal de Lianne LaHavas est une belle représentation du sentiment qu’inspire Pregret. Godowsky nous chante alors doucement: «You were settling for second best/I was trying to figure out the GPS/You were telling me take it slow/I was thinking it was probably time to go». L’album s’entame sur Making It Up As I Go qui commence avec un piano et une voix intime pour ensuite s’habiller d’une basse et d’une batterie et finalement prendre son envol. Et ça donne une ritournelle douce et enveloppante.

Godowsky possède surtout un talent pour des textes qui se veulent riches, imagés et intelligents. Ophelia, I Feel Ya est une lettre pleine de compréhension envers l’héroïne shakespearienne qui (attention si vous n’avez pas lu Hamlet, vous ne m’aimerez pas) met fin à ses jours dans la détresse. Conscientious Objector est une triste chanson qui parle d’un déficit de confiance envers le gouvernement. Un sentiment avec lequel il est facile de s’identifier.

Bref, Dave Godowsky fait une pas pire job sur Pregret. On a droit à un disque tout en beauté composé avec soin et intelligence. Pour de la musique dite «d’adulte», disons qu’il y a pire.

*tousse tousse Rod Stewart tousse tousse*

Ma note: 7,5/ 10

Dave Godowsky
Pregret
Indépendant
37 minutes

http://www.davegodowsky.com/

[bandcamp width=350 height=470 album=3447218031 size=large bgcol=ffffff linkcol=0687f5 tracklist=false]