Critiques

Congo Natty

Jungle Revolution

  • Big Dada
  • 2013
  • 47 minutes
6,5

album-congo-natty-jungle-revolutionMichael West est un sitedemo.caucteur et rappeur anglais connu sous plusieurs pseudonymes : Conquering Lion, Blackstar, Tribe Of Issachar, X Project, Ras Project et dans ce cas-ci Congo Natty. Actif depuis plus de 20 ans sur la scène électronique, il a construit sa réputation sur un mélange de reggae, de dubstep, d’électronique, de jazz et de blues. De plus, sa musique comporte un message politique, qui contrairement à certains artistes américains qui ont tendance à se recentrer sur les racines africaines, se concentre sur les cultures noires de partout autour du globe. Cette ouverture d’esprit transparaît dans sa musique qui est variée et emprunte à beaucoup de genres.

Fidèle à lui-même, Congo Natty arrive avec un Jungle Revolution qui contient une bonne base de reggae, mais qui est énergisé de rythmes entraînants qui vous donneront envie de vous faire brasser le popotin. Le premier simple, Uk Allstars, qui a paru il y a un mois, illustre bien ce métissage, qui résulte en des chansons souvent très mélodiques, accrocheuses et rassembleuses. Congo Natty, comme un véritable West, sait s’entourer d’une bonne brochette de collaborateurs; certains vieux routiers (General Levy) mais aussi de jeunes lionceaux (Nanci Correia et Iron Dread).

Il faut noter tout de même que l’approche de West a un petit quelque chose de vieux jeu, surtout face à ce qui se déroule sur la scène électro-reggae; Major Lazer pour ne nommer que celui-là. Il se laisse tout de même tenter par un son plus actuel sur Microchip (Say No), dernière pièce de l’opus. Les grands principes rastas sont toujours aussi présents et il est difficile de rester indifférent à ce côté rebelle de Congo Natty; car chanter l’unité en 2013 alors que la mouvance collective semble se diriger fortement vers la liberté individuelle constitue une rébellion en soi. Nu Beginingz commence sur les paroles de Sister Mary qui invoque que l’amour, la paix et l’unité sont des manifestations exprimées par les plus sages d’entre nous. Cela résume bien l’esprit de Jungle Revolution.

Malgré que les rythmes soient accrocheurs et que Congo Natty fait très bien ce qu’il fait, il est difficile de ne pas trouver la galette légèrement campée dans ce qui se faisait dans les années 90 et au début 2000. Un tantinet plus de réinvention n’aurait pas été négligeable; n’en demeure pas moins que Revolution et Get Ready offrent une bonne dose de reggae qui n’est pas déplaisante du tout.

Ma note : 6.5/10

Congo Natty
Jungle Revolution
Big Dada
47 minutes

www.facebook.com/CongoNattyOfficial

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=Guc3xSj7wQs[/youtube]