Critiques

Christian Fitness

Love Letters In The Age Of Steam

  • Indépendant
  • 2015
  • 29 minutes
7

Christian FitnessAndy Falkous est incapable de ne pas composer de la musique. L’année dernière, lorsqu’il semblait impossible pour Future Of The Left de se réunir et lancer un nouvel album, le Gallois a fait paraître un premier album sous le nom de Christian Fitness, son «one-man band». I Am Scared Of Everything That Isn’t Me montrait un côté plus rêche de Falkous. Les mélodies étaient moins accrocheuses et il se permettait d’envoyer des guitares bruyantes. Oui, il en restait de la mélodie, mais on sentait un peu plus d’énergie brute, un peu plus d’anarchie dans son processus de création.

Le Gallois n’est pas le genre à rester longtemps à se tourner les pouces. Cet automne, Love Letters In the Age Of Steam paraissait. Ce deuxième album de Christian Fitness suit parfaitement le sillon creusé par son prédécesseur. On retrouve Falkous et son post-punk gras, bruyant, saupoudrés d’une bonne dose de cynisme face à la société. Rentrons plus profondément dans l’antre de la bête.

3 Speed Limiters est l’un des bons coups de Falkous. Un bon riff relativement simple doublé d’un effet intéressant, une mélodie vocale punk avec des inflexions de voix unique au Gallois, une fin en montée bruyante dans laquelle tout se noie. Upset Army qui ouvre la galette possède aussi son lot de distorsion et de mélodie punk. Les cris de Falkous ne font qu’ajouter au plaisir auditif que procure la pièce qui fait place à des silences vertigineux.

En vieillissant, Falkous semble faire une place à des mélodies plus douces. Sur les deux derniers de FOTL, il nous en faisait la preuve et il nous offre encore une fois de beaux morceaux sur ce Love Letters. Standard Issue Grief a un petit quelque chose d’accrocheur, un petit côté dérangeant dans le son et une mélodie hyper efficace. The Psychic Reader qui clôt les hostilités ressemble un peu plus à une pièce de FOTL. On reconnaît Falkous autant dans ses paroles qui reflètent à la fois une nostalgie, une hargne calme et un refus de se plonger dans le déni. Une très belle pièce.

Falkous offre un deuxième album tout à fait plaisant. Contrairement à ce qu’il fait paraître avec FOTL, il ne se dépasse pas, mais il fait avec une constance et une intégrité exemplaire. Si vous avez aimé le premier, vous allez être tout aussi satisfait de Love Letters. Si vous ne connaissez pas Andy Falkous, il serait franchement temps que vous vous y mettiez!

Ma note: 7/10

Christian Fitness
Love Letters In the Age of Steam
Indépendant
29 minutes

https://christianfitness.bandcamp.com/album/love-letters-in-the-age-of-steam

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=_IsWOTfpdqw[/youtube]