Critiques

Castles

Fiction Or Truth?

  • Palm Reader Records
  • 2014
  • 29 minutes
8,5
Le meilleur de lca

a0044934833_10Si on vous disait que votre prochain groupe préféré venait de Belgique vous seriez sceptique non? Avouez-le. Castles a pourtant tout mis ce que vous recherchez dans un album sur son plus récent Fiction Or Truth?. Et on l’écoute fort, très fort.

Castles fait dans le hard rock pesant enraciné dans un terreau fertile de stoner, de garage, de noise et de hardcore.

Avec un deuxième album, Bertrand Bourguignon, Jérôme Considérant et Edward Godby s’affranchissent de l’urgence créatrice caractéristique du premier disque et proposent une galette cuite à point. Les compositions sont étoffées et marquent une réelle amélioration dans l’exécution par rapport au précédent (You, The Organ Grinder). Bref, ça décoiffe, et vous voudrez y prêter l’oreille.

Palm Reader ouvre l’album avec puissance: un énorme riff et une voix vikingesque (!) accueillent l’auditeur avec une caisse de décibels. Les transitions, rapides et précises évoquent ce que fait Red Fang qui eux, se sont fait un nom en alternant pesanteur stoner et passes de guit’ techniques.

Untame est un autre excellent moment de ce deuxième album. Rapide et efficace, elle est à mi-chemin entre les Melvins pour le riff et la voix désinvolte et Nirvana pour l’énergie brute et l’urgence.

Bask In The Slimelight reste en mémoire pour le chant. Godby y jappe des phrases distinctes, mais dont le mordant ne fait nul doute tandis que la guitare, pesante, martèle des riffs saccadés.

Long Distance Runner avec son énorme refrain et son pont parfait qui conduit à une résolution épique, rappelle le flair de Biffy Clyro. Tout comme le titre suivant, We Are Fascinated.

Malgré un son somme toute «pied au plancher», le trio ne néglige pour autant les mélodies, savamment concoctées et superposées à un assemblage calculé au huitième de tour. On en veut pour preuve ici l’excellent titre Boneshaker qui allie couplets et refrains qui vous collent au cervelet, mais chaque pièce possède son hook que vous pourrez fredonner en mimant quelques riffs d’air guitar.

Un dernier mot sur la pochette. Genre de scène de rififi entre deux joueurs de soccer (Bourguignon et Considérant) alors qu’un troisième se tort de douleur sur la pelouse (Godby). L’humour fait parti du modus operandi de Castles et c’est une des raisons pour laquelle on aime.

Ma note: 8.5/10

Castles
Fiction Or Truth?
Palm Reader Records
29 minutes

www.castlesband.net

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=FENrMhoZZ-I[/youtube]