Critiques

Barry Paquin Roberge

Exordium to Extasy

  • Costume Records
  • 2021
  • 38 minutes
7

Le consortium musical Barry-Paquin-Roberge revient avec un deuxième album qui fait la belle place aux chansons rocks empreintes d’une nostalgie et d’une énergie de party. À défaut de faire la fête, on peut certainement se sentir comme si on était en plein milieu d’une soirée qui nous fait oublier les menus problèmes du quotidien.

On sent que la formule de la formation s’est raffiné depuis Voyage Massage. On se cherche moins, la ligne directrice musicale est claire et précise. Tout cela malgré l’ajout de deux membres, Anna Frances Meyer (qui est dans les Deuxluxes avec Étienne Barry) et Jonathan Lafrance à la batterie. Pour le reste, une mixture de très bons musiciens montréalais est présente sur l’album : Jocelyn Gagné (Breastfeeders), Christian Sean, Sheenah Ko et quelques autres. De plus, le trio a fait appel à Félix Petit à la co-réalisation (Les Louanges, FELP, Oblique).

Bref, il y a eu beaucoup de talent dans le studio pour l’enregistrement d’Exorxium to Extasy. Est-ce que l’album est à la hauteur? Tout à fait. Ça donne envie de faire le party et le groupe nous offre des compositions aux sonorités travaillées, aux textures sonores réussies et aux chœurs vocaux envoûtants. Feel Alive porte cette atmosphère rassembleuse qui donne envie de communier devant une scène.

BPR Strut, qui ouvre ce nouvel album, lance les choses avec beaucoup de panache. Les guitares tirées des années 80 ne nous donnent pas le choix. On a envie d’aller faire un petit jogging sur la cadence dynamique. Make Up et Soviet Love mettent de l’avant le côté un peu plus doux du groupe. En revanche, ces deux pièces offrent de bonnes mélodies.

On dirait que la force de BPR est aussi sa faiblesse. Avec autant de nostalgie, ça touche la cible, mais ça fait aussi un peu daté. Mais pas trop. Juste un peu. Et le fait que ce soit une bande d’amis qui se réunisse pour composer des chansons qui ont un côté « jam de musicien » et aussi une arme à double tranchant. C’est très cool et sympathique sans être transcendant.

Exordium to Extasy est un album réussi qui donne envie de faire la fête, parce qu’il porte en lui beaucoup de bonheur et de plaisir. Vivement qu’on puisse se déhancher entre amis devant la formation dans les mois (et peut-être semaines) qui viennent. BPR donnera assurément un excellent concert.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.