Critiques

Anna Aaron

Neuro

  • Two Gentlemen
  • 2014
  • 43 minutes
6,5

Anna Aaron NeuroCertains comparent la Suissesse Anna Aaron à l’Anglaise Anna Calvi ou encore à la Danoise Agnes Obel. À l’écoute de son deuxième disque, Neuro, on saisit – à l’occasion – les rapprochements permettant d’affirmer une telle chose, mais, surtout, on doute que la jeune femme soit déjà dans cette catégorie de chanteuses féminines qui font tourner les têtes par un aplomb vocal sérieux et un mélange précieux des arrangements cordes-guitares-percussions.

Non, elle n’y est pas encore. Et c’est grandement causé par une faiblesse sur le plan de la vocalise que nous pouvons l’affirmer.

Oh, rien à dire pour les chansons plus entraînantes. La deuxième plage de son disque, Stellarling, exploite avec succès son organe vocal, qu’elle pousse au-devant d’une instrumentation pop-rock bien lourde. On pense à Tori Amos dans les alternances de graves et aigus de même que dans l’utilisation du piano entendu. Il s’agit là de la meilleure chanson de l’album et d’une belle occasion de découvrir le côté sublime de Miss Aaron.

Même chose pour la chanson Girl, située tout juste à la suite, marquée celle-ci par une pop éclatante où une guitare distorsionnée vient imbiber de rock quelques passages. Là encore, la voix de la Suissesse fait très bien le travail et permet de l’apprécier dans un cadre musical différent.

Cela se gâte sur les pièces plus tranquilles de ce Neuro, là où la multiplication des couches sonores ne vole pas au secours de la chanteuse. On pense entre autres à la pièce Off – elle porte bien son nom –, alors que la voix d’Anna Aaron est laissée à elle-même, beaucoup trop exposée et mise à l’avant-plan.

Même constat pour l’ouverture de la pièce Linda, calme et pratiquement sans instrumentation, où Anna Aaron peine à ne pas pousser de fausses notes. Et malheureusement, elle n’y parvient pas toujours. La pièce reprend cependant un peu de vigueur en son centre, lui permettant de remonter la pente.

Anna Aaron n’est pas Anna Calvi. Ni Agnes Obel. Non. Et son album Neuro ne la propulsera pas dans les premières places des palmarès de fin d’année. Mais disons tout de même que son disque donne l’occasion de connaître une chanteuse prometteuse. Reste à savoir si elle saura saisir sa chance sur ses prochaines sitedemo.cauctions.

Ma Note : 6,5/10

Anna Aaron
Neuro
Two Gentlemen
43 minutes

annaaaron.com

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=dkGttrpS8ZM[/youtube]