Critiques

All We Are

All We Are

  • Domino Records / Double Six Records
  • 2015
  • 44 minutes
7

2014AllWeAre_Press_190914Le trio All We Are lance son premier album homonyme, parfait pour février, pour avoir envie d’aimer, de faire l’amour, de jouer à être des gamins. Si le tout sonne résolument pop, il n’en respecte pas tous les codes. Avec trois pièces de cinq minutes, le reste oscillant entre 3 minutes 30 et 4 minutes 30, l’album prend le temps de se développer, d’explorer ses mélodies à fond, démontrant une maîtrise des musiciens de leurs pièces. Elles ne sont pas des jets de génie, plutôt des constructions savantes de vers d’oreilles.

Même que parfois, le funk, si ce n’est le boogie, prend le devant de l’album. La pièce Feel Safe donne envie de chanter pour l’éternité le refrain avec eux: «I want you/Can’t get you out of my head/I just want do it again». Suit la très disco Honey, où la voix masculine surpasse (en termes d’aigu) la voix féminine (come on, Mika, va te rhabiller).

Ebb/Flow et Utmost Good penchent vers le psychédélisme, donnant une sorte de boogiedélisme pas totalement convaincant encore, mais prometteur.

All We Are n’est pas un album pour club, les rythmes sont un tantinet trop lents pour le déhanchement dans un bar, mais parfait pour d’autres types de déhanchement. Ce rythme un brin langoureux provient peut-être des lieux d’enregistrement: d’abord conçu dans un chalet isolé de Norvège, poursuivit dans une maison de campagne de la contrée de Galles du Nord (North Wales) puis dans une école abandonnée de Liverpool, All We Are l’album garde une trace de brouillard malgré son côté upbeat. Le mélange se fait aussi par les origines des membres du groupe, allant de la Norvège (Guro Gikling-basse et voix), au Brésil (Luís Santos-guitare et voix) en passant par l’Irlande (Rich O’Flynn-batterie et voix). Avec l’aide du sitedemo.caucteur Dan Carey (Bat For Lashes, M.I.A, Hot Chip), All We Are a réussi à sitedemo.cauire un album léché.

Du côté des paroles, c’est plutôt la vacuité qui prédomine, des paroles faciles aux rimes évidentes. Au moins, les voix se marient bien entre elles et avec la musique.

On peut déceler une parenté avec TOPS, Metronomy, parfois avec London Grammar. Il manque encore un peu de personnalité à All We Are pour réussir totalement à charmer, puisque l’album s’essouffle à mi-chemin. N’empêche, c’est un bon petit bijou de pop.

Ma note: 7/10

All We Are
All We Are
Double Six/Domino
44 minutes

https://www.facebook.com/thisisallweare

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=-pWm4TDrM8A[/youtube]