Critiques

The Black Keys

El Camino

  • Nonesuch Records
  • 2011
  • 38 minutes
8
Le meilleur de lca

Le duo de blues rock américain The Black Keys lance aujourd’hui le fort attendu El Camino, qui fait suite au très populaire et encensé Brothers. Le chanteur guitariste Dan Auerbach et le batteur Patrick Carney ont une nouvelle fois retenu les services du réputé réalisateur Danger Mouse. Puisque Brothers s’est vendu à plus de 500 000 copies, pourquoi changer la recette de ce blues rock sudiste, aux accents soul, un peu dansant? Donc, sur El Camino, les Black Keys font du Black Keys et c’est parfait comme ça!

Ça démarre avec le simple de l’année (du moins, en ce qui me concerne) la fringante Lonely Boy. Une ritournelle à la ZZ Top qui met le feu aux poudres et qui donne envie de se bouger les fesses. Du solide! Après la soul pop Dead And Gone, survient Gold On The Ceiling qui fait penser à un glam rock issu des seventies sauce Gary Glitter. Encore du solide! Ça ne dérougit pas avec la ballade qui se métamorphose en gros rock crade, Little Black Submarines. Jubilatoire! S’enlignent les Money Maker, Run Right Back et Sister, de bons morceaux rock bleusy proprement Black Keys. Davantage de guitares et modérément moins groovy que Brothers, El Camino laisse une impression d’un desserrement des brides tenus par Danger Mouse au profit d’une approche plus instinctive et plus vitaminée; ce qui est loin de me déplaire il va s’en dire. L’album se conclut de belle manière avec Hell Of A Season, la très «motown» Stop Stop, Nova Baby et la costaude Mind Eraser.

Ceux qui avaient eu un faible pour Brothers pourraient être désappointés par ce El Camino car cette galette constitue un retentissant retour aux sources pour les Black Keys. Moins entraînant que le précédent effort, ce que perd El Camino en groove, il le gagne en énergie brute. L’emprise de Danger Mouse est toujours présente mais le réalisateur se fait plus discret que sur Brothers et ce, malgré sa participation active à l’écriture des chansons. Finalement, El Camino est un disque qui amalgame le meilleur des Black Keys. Vient semer la confusion dans mon top 10 des meilleures albums de 2011!

Ma note : 4/5

The Black Keys
El Camino
Nonesuch Records
38 minutes

theblackkeys.com

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.