Concerts

Les Francouvertes 2019 soir 2 : Anaïs Constantin, Simon Daniel et Foisy.

Après une première soirée sous le signe du hip-hop, voici que c’était au tour d’Anaïs Constantin, Simon Daniel, Foisy. de s’exécuter. Tout cela avec Keith Kouna dans la série des Ex.

 

Keith Kouna est arrivé pour ouvrir cette soirée des Francouvertes avec sa dégaine habituelle. Il n’a pas hésité à se lancer dans Berceuse, tirée de Bonsoir Shérif. Mais Kouna avait quelques trucs dans son sac. Il nous explique qu’il travaille sur un album pour enfant, son alter ego, Kid Kouna. Il nous présente Lichou, une pièce qui p0orte sur un ami qui te met toujours dans le pétrin parce qu’il met sa langue à la mauvaise place… oui Keith, on n’a pas pensé croche du tout… Malgré tout, le Lion d’Or se retrouve rapidement à chanter Lichou en chœur. C’était limite émouvant. Il a terminé le tout avec une version acoustique de Coat de cuir tiré du dernier des Goules. Sacré Kouna, il ne s’en fait pas deux de même.

Anaïs Constantin

Anaïs Constantin qui roule sa bosse en tant qu’accompagnatrice venait nous présenter ses pièces en solo. On peut dire qu’elle a un beau ton de basse et qu’Émilie Proulx à ses côtés un aussi beau ton de guitare. Par moment, le duo aux accents des années 90, faisait penser à Girlpool avec moins d’harmonies vocales. Elle nous envoie quelques bons vers comme : « Je trouve jamais ma place dans le monde malgré mes privilèges ». Elle est particulièrement habile lorsque vient le temps de parler entre les chansons. Faisant preuve d’un humanisme et d’un humour authentique, elle charme rapidement. Elle a le don pour nous absorber dans ses histoires qui sortent de l’ordinaire un peu plat du quotidien. Elle a terminé son passage avec une chanson sur des enfants défavorisés avec qui elle interagit à travers un camp musical chaque été. Cute.

Simon Daniel

Simon Daniel en était à son deuxième passage aux Francouvertes. Radicalement différent de la première fois, on trouve ici des influences de Grizzly Bear, Local Natives et Radiohead. Il nous a envoyé des pièces de son album Nightcrawler paru à l’automne 2018. Les basses sont lourdes et rondes alors que sa voix est haut perchée quelque part dans la stratosphère. On sent un amour de la musique qu’il nous transmet à travers les longues passes instrumentales. Il faut dire qu’il est bien entouré. Dans son groupe on trouve Étienne Dupré (Duu, Mon Doux Saigneur, zouz) et Simon Jutras alias McLean. La faiblesse de sa perfo réside dans le peu de mélodies qu’on peut facilement absorber. Ça prend du temps pour rentrer dans l’œuvre de Simon Daniel et des fois, aux premiers abords, c’est difficile.

Foisy.

Foisy. est un nounours. Homme de son époque, il est sensible et chacun de ses moments sur scène son empreint d’authenticité. Ça vient avec un défaut, à trop être dans l’émotif, on vient à tomber dans les clichés. C’était particulièrement vrai dans ses interactions entre les chansons. Ses compositions tiennent la route. Parfois, on est dans le folk lo-fi authentique, parfois on tombe dans le stoner rock léger. Ça fait penser à Mon Doux Saigneur. Pour le moment, ses compositions sont inégales et ça manque de route et de temps. Mais il y a là, quelque chose d’intéressant.

Cette deuxième soirée des Francouvertes impressionnait par son professionnalisme. Mais qu’ossa donne après deux étapes?

  1. Ce7te Life
  2. Anaïs Constantin
  3. Foisy.
  4. Marie-Gold
  5. Simon Daniel
  6. Miles Barnes

On se revoit la semaine prochaine pour Comment Debord, P’tit Belliveau et Grosse Coques ainsi qu’Alex Burger.

 

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.