Concerts

Les Francouvertes: grande finale

Hier soir avait lieu la grande finale de la 18e édition des Francouvertes dans un mythique Club Soda quelque peu dégarni. Difficile de compétitionner avec la Sainte-Flanelle en ces temps de séries éliminatoires… Qu’à cela ne tienne, nous y étions afin d’assister aux performances des trois finalistes: Phlippe Brach, Julie Blanche et Deux Pouilles en Cavale. Bien franchement, on avait misé un petit deux dollars sur Philippe Brach qui fut tout simplement irréprochable tout au long du concours.

À tout seigneur tout honneur, c’est Brach qui avait la «contrainte» d’ouvrir la soirée… et on a senti notre homme nerveux tout au long de la prestation, mais malgré tout, en maîtrise adéquate de son art; probablement sa moins bonne sortie depuis le début des préliminaires. Offrant une prestation tout en crescendo, Brach a débuté seul, «avec douceur et grâce», avec Alice: chanson touchante sur un avortement vécu. La section rythmique, «ces beaux félins mystérieux», se sont joints à lui au beau milieu de l’exercice afin de tonifier les chansons. En grand professionnel qu’il est, en dépit d’une petite tension palpable, Brach a encore une fois réussi à charmer le public grâce à ses interventions spontanées, et surtout, ses ritournelles de haut niveau. Deviendra sans aucun doute, dans un avenir rapproché, un incontournable de la chanson québécoise.

On changeait de registre, passant du folk rock résolument keb de Brach à la pop aérienne et parfois expérimentale de Julie Blanche. Accompagnée plus qu’efficacement par un groupe de luxe, constitué entre autres de l’excellent Antoine Corriveau à la guitare et de Stéphane Bergeron (Karkwa) à la batterie, Julie Blanche rayonnait sur scène. Alternant entre les chansons de son maxi et de nouveaux morceaux, Blanche était en parfait contrôle, tant et si bien qu’on a réellement cru en ses chances de ravir la palme. Il y a des liens criants à faire entre l’esthétique musicale de Julie Blanche et celle de la formation Forêt: même goût pour le vaporeux combiné à une instrumentation atypique et léchée (wurlitzer, baryton, contrebasse). La différence entre les deux artistes réside dans le jeu de guitare arpégé/chirurgical de Joseph Marchand et la voix haute perchée d’Émilie Laforest chez Forêt, comparativement à un style plus relâché chez Julie Blanche. Blanche devrait se tourner vers l’Europe où elle pourrait sans aucun doute faire sa marque. Excellente performance!

Cette séance se terminait par le jouissif trio nommé Deux Pouilles en Cavale et leur rock psychédélique/mathématique/stoner évoquant à la fois Gros Mené, Pink Floyd et Mr Bungle. Voilà notre révélation musicale des Francouvertes, du moins aux oreilles du Canal Auditif (poétique n’est-ce pas?)! Techniquement irréprochables, labyrinthiques, mais curieusement intelligibles, les Deux Pouilles en Cavale sont tout simplement dans une classe à part et présente une musique que peu de groupes québécois peuvent se targuer de créer. En plus de réussir l’exploit de se faufiler en finale du concours (surtout avec ce genre musical), nos trois jeunes hommes ont sitedemo.caigué encore une fois une leçon de musique au public présent au Club Soda. Voilà un groupe qui, on espère, saura demeurer en vie longtemps, car le Québec a besoin de cette folie musicale… surtout en ces temps d’austérité à venir.

Dans une finale aussi relevée, un seul gagnant devait être couronné… et comme prévu, c’est Philippe Brach qui est venu rafler les honneurs. Compte tenu du talent, du charisme et du petit côté Fred/Dédé Fortin évoqué dans sa musique, les juges ne pouvaient passer outre ce grand talent chansonnier. Le deuxième rang appartient à Julie Blanche et les Deux Pouilles en Cavale ferment la marche au troisième rang .

Le Canal Auditif a couvert avec grand enthousiasme, et dans son intégralité, cet important concours de la relève québécoise. Nous avons présenté une couverture juste, équitable, mais passionnée et authentique, de la relève musicale made in Québec. Nous serons assurément de retour l’an prochain (si Dieu le veut!!!). On souhaite une très longue vie aux Francouvertes!

francouvertes.com

www.philippebrach.com

julie-blanche.com

deuxpouillesencavale.bandcamp.com/album/deux-pouilles-en-cavale

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.