Concerts

Les Francouvertes 2019 soir 4 : Olivier Lessard, vice E roi et Thierry Larose

Lundi 11 mars, déjà la quatrième soirée des Francouvertes avec en prestation ce soir-là : Olivier Lessard, vice E roi et Thierry Larose. Une soirée placée sous le signe du folk et de la poésie donc. Comme de coutume, avant que les prétendants au titre ne viennent montrer leur talent, c’est un ancien participant, ici Juste Robert en l’occurrence, qui vient chauffer la salle du Lion d’or pleine à craquer. Que valaient les candidats de cette session? Réponse dans cette quatrième Francouverture (c).

 

Olivier Lessard

Olivier Lessard fait partie de ces gens qui savent mettre de la poésie sur la vie de tous les jours. Dans ses textes, il rend le quotidien extraordinaire, le « normal » anormale et le classique atypique. Musicalement parlant, Olivier Lessard propose un folk parfois rock assez doux et rugueux à la fois. Par moment, on sent beaucoup l’influence de grands groupes du même genre comme Coldplay ou Mumford and Sons pour les plus connus. De plus, on croirait que certains arrangements ou ajouts mélodiques (un détail mineur tout de même) ont été rajoutés au dernier moment pour un set spécialement produit pour les Francouvertes. En dépit de ces petits détails anecdotiques, Olivier Lessard a su livrer un travail plus que convenable et bien maitrisé.

vice E roi

Place au duo de Saguenay vice E roi composé de Guillaume Lessard et Jayana Auger. Parmi les musiciens, un violoncelle est là pour les accompagner ce qui change un peu de l’habituelle formation guitare/basse/batterie. Bien évidemment, vous vous en doutez, avec ce genre de formation, ce n’est pas du gros métal grindcore qui va nous être proposé. Au contraire, c’est du folk doux et sucré que nous distille le duo. L’arrangement des cordes et très subtil et bien construit et les deux voix superposées ou en harmonie se complètent parfaitement. On appréciera notamment la chanson de milieu de spectacle interprétée seulement par le duo éclairé par deux spots. Belle prestation, tant au niveau technique que scénique, après c’est juste une question de goût si on aime ou pas.

Thierry Larose

Un peu de rock pour conclure cette soirée avec Thierry Larose. Grande silhouette affublée d’une coupe de cheveux de type chevalier du moyen-âge et d’une chemise à carreaux, il y a de quoi s’étonner de prime abord. Le musicien distille avec son groupe un très bon folk rock assez énervé qui touche parfois à la new wave et au psychédélique (notamment avec le son caractéristique du synthétiseur de cette époque). Des compositions efficaces, entrainantes et accrocheuses. Petit plus : Une présence et une décontraction sur scène de la part du musicien qui rajoutent une plus-value à l’ensemble.

Et le classement dans tout ça, à l’issue de cette soirée?

PALMARÈS

 

1 — Thierry Larose

2 — P’tit Belliveau et les Grosses Coques

3 — David Campana, Shotto Guapo et Major

4 — Comment Debord

5 — Anaïs Constantin 

6 — Alex Burger

7 — Foisy.

8 — Marie-Gold

9 — Olivier Lessard

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.