Concerts

Les Francouvertes 2016: soirée 2

IeA6sbmvEn ce frais lundi d’hiver… on ne peut dire froid (c’est tellement clément cette année) nous étions conviés au Lion d’Or pour la deuxième soirée des Francouvertes. Stéphane avait couvert la première, me remplaçant au pied levé pendant que je «morvais» outrageusement dans mes couvertes en regardant des reprises des X-Files. Après une étape, le classement se déclinait comme suit: Nicolet, Vincent Appelby et Éric Charland. Ce soir, c’était au tour de Miss Sassoeur & Les Sassys, Sarahmée et La Guillaumansour Expérience de faire valoir leurs atours pour la plèbe.

Avant le coup d’envoi, Chloé Lacasse est venue nous chanter trois chansons en tant qu’artiste invitée dans le cadre des vingt ans des Francouvertes. Elle a entre autres proposé une adaptation de Voyager de Jean Leloup en nous partageant à quel point c’est une belle opportunité de concourir aux Francouvertes.

Puis, c’est Miss Sassoeur & Les Sassys qui brisaient la glace. Après une introduction punchée, le quatuor nous a offert ce qu’il avait à offrir: des harmonies vocales intéressantes, des dandinements subtils, mais divertissants, et un clavier. Leur «post-motawn» est efficace et intéressant. Approcher la soul avec un clavier et un dépouillement demande du cœur au ventre. Ils ne nous ont pas déçus avec des chansons surprenantes ou les voix des choristes passaient de belles harmonies à des sons de cuivres. Le tout était livré dans une mise en scène simple, mais assez drôle pour divertir. Miss Sassoeur se débrouille bien et possède une belle voix. Si ce n’était qu’elle gère encore un peu mal son attention entre le clavier et la voix, elle aurait livré une performance parfaite.

Par la suite, c’était au tour de Sarahmée de venir présenter les chansons de Légitime paru en septembre dernier. La sœur de Karim Ouellet se débrouille bien avec un micro. Son hip-hop emprunte à la musique world. La jeune femme sait jouer avec les mots même si son rap est un peu monocorde. Elle nous a tout de même livré de bons moments avec DTVR qui a montré la polyvalence qu’elle possède réellement. Son débit devenait alors syncopé, varié et intéressant. Elle nous a aussi offert Des Hauts, son simple avec une saveur pop accrocheuse.

Puis est venue la bébitte unique qu’est La Guillaumansour Expérience. Le jeune homme a offert une performance dynamique qui faisait place à la belle folie présente dans ses chansons. Celui qui a fait paraître son maxi titré Moune au début du mois a ouvert les hostilités avec Le Mât. Sa performance était convaincante. L’addition d’Elyze Venne-Deshaies au saxophone est totalement réussite. Les deux se complètent à merveille tout comme les autres musiciens dont David Marchand d’Eliza et Nicolas Gaudreault de Carnior. Les chansons sont éclatées, refusant de rentrer dans le moule conventionnel de la musique. On a parfois l’impression qu’il se perd dans tout cet éclectisme, mais il réussit toujours à revenir sur ses pieds pour entonner une nouvelle pièce. Guillaume Mansour est très punk dans son approche, mais possède une belle sensibilité pop.

Finalement après deux semaines le palmarès se décline comme suit:

1. Sarahmée
2. Nicolet
3. Miss Sasseour & Les Sassys
4. Guillaumansour Expérience
5. Vincent Appelby
6. Éric Charland

On se revoit la semaine prochaine pour Mclean, Les Passagers et Édwar 7.

http://francouvertes.com/

http://misssassoeuretlessassys.bandcamp.com/releases

https://www.facebook.com/sarahmeeofficiel

https://www.facebook.com/guillaumansourexperience

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.