Concerts

Les Francos 2018 : Soirée d’ouverture avec Alaclair Ensemble

Il était temps de célébrer l’ouverture des 30es Francos dans le Bas-Canada. Pour l’occasion, les minces d’Alaclair Ensemble étaient sommés de divertir la foule. Et c’est exactement ce qu’ils ont fait.

 

Mon périple pendant cette première soirée s’est commencé de toute autre façon. C’est avec le folk-rock mélodieux de Dave Chose que j’ai officiellement lancé mes Francos. Chose était en grande forme quoique visiblement nerveux de présenter les chansons de son album homonyme paru un peu plus tôt cette année. Il a assommé la foule avec la puissante Chez Françoise et la rock 0.5%. La livraison musicale était solide d’un bout à l’autre pendant que Dave Chose chantait comme si c’était sa dernière soirée sur Terre. Ses tripes, il les livre sans gêne et avec honnêteté. « Rapprochez-vous donc, je veux pas faire une émeute, mais j’aimerais ça qu’on se donne des câlins.»  C’est aussi beaucoup d’amour de passer du temps avec Dave Chose. Et beaucoup d’honnêteté, avant de lancer Benson Gold, il nous explique que « ça parle de fumer des douilles sur la md.» On sentait une certaine fébrilité dans les interventions de Dave Chose entre les chansons, mais dès que la musique se mettait en branle, entouré de Jonathan Bigras, Sam Beaulé, Camille Gélinas et Nicolas Beaudoin, ça se passait. Et la foule l’a salué chaleureusement.

Crédit : Frédérique Aubin-Ménard

Fêter dans le Bas-Canada

Le spectacle d’Alaclair Ensemble est maintenant rodé. Le groupe nous a grosso modo servi la même formule que l’an dernier aux Francos. Mélangeant des pièces des trois derniers albums, le groupe de hip-hop s’est fait aller le post-rigodon devant une Place des Festivals bien remplie, mais pas débordante. Claude Bégin a fait son habituelle entrée avec ses ailes d’anges, fendant la foule comme un Moïse… mais en plus beau. En plus de jouer leur « succès » Ça que c’tait, Alaclair a livré Coucou les coucous, Mon cou, Sauce pois, Calinour et Variette. Le groupe a fait ses tours classiques sur scène : une pyramide humaine avec Bégin au sommet, les saluts vers le fond de la scène. C’est un peu incroyable de constater à quel point le groupe a fait du chemin en 5 ans. Ils sont passés de groupe pour les initiés à la soirée d’ouverture des Francos sur la scène principale. Fou.

Crédit : Benoît Rousseau

Un peu des années 90 pour terminer

Loïc April était aussi de service pour présenter les pièces de son album homonyme paru un peu plus tôt au printemps. J’ai eu la chance d’en attraper les deux ou trois dernières et c’était fort réussi. Mais bon, j’avais manqué le gros du spectacle. C’était une première soirée réussie pour les Francos qui fêtent leur 30e. Gageons que la suite sera tout aussi plaisante pour les mélomanes!

Crédit photo: Benoît Rousseau

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.