Concerts

La fin des faibles : semaine #1

Diffusée à Télé-Québec, La fin des faibles adapte l’événement End of the Weak à l’écran. Constat de cette première semaine : c’est tout à fait réussi.

Toute une première semaine pour La fin des faibles qui est produit par Urbania. On y a vu un premier épisode où on lève le voile sur le processus de sélection des candidats de l’édition francophone et télévisuelle. L’émission nous propose un côté « human » assez intéressant. On ressent la nervosité des participants tout comme l’assurance de certains. Une assurance qui ne leur sourit pas toujours. Cette mise en bouche est tout à fait réussie. On y voit aussi les futurs juges : Sarahmée, Koriass et Souldia dans un rôle sympathique. Présents dans les loges, ils sont encourageants et solidaires de ceux qui se présentent pour faire valoir leur verve.

Soyons honnêtes, c’est l’épisode de mercredi qu’on attendait avec impatience. Les quatre premiers à se faire valoir étaient : Raccoon, Houdini, Ruby et Basics. Disons-le ouvertement aussi : les deux frères ont tout arraché. Maîtrise des images, des jeux de mots, d’insertion de référents dans leurs paroles, Houdini et Raccoon étaient un peu trop forts pour la game. D’ailleurs, comment ça se fait qu’ils ne rappent pas au sein d’un groupe est une question qui me chicote depuis l’émission. Raccoon est ressorti un peu plus fort. L’expérience a certainement joué en sa faveur. Ce jeune rappeur a été sacré révélation hip-hop Radio-Canada en 2020. Houdini a aussi offert une solide performance, mais s’est enfargé un tout petit peu lors du défi de la chanson.

Pour sa part, Ruby a offert aussi un bon effort, même si son assurance est tombée à quelques moments. Basics faisait un grand saut passant de l’anglais qui est sa langue de rap privilégiée au français. Il faut saluer ce courageux geste. Par contre, on a vu les faiblesses assez rapidement.

Le cypher qui a terminé la première émission était un beau moment de complicité entre les quatre MCs qui cherchaient à se surpasser les uns les autres dans la bonhommie. Encore une fois, les deux frères Houdini et Raccoon sont ressortis du lot avec leurs verves intelligentes. Soulignons aussi la justesse et la bienveillance dans les commentaires des trois juges. Ils ont montré qu’ils peuvent être honnêtes tout en gardant un maximum de classe. De son côté, l’animateur, Pierre-Yves Lord, est tellement excité d’être là qu’on le devient à notre tour.

Résultat de cette première semaine : on connaît un peu plus les 16 participants, Raccoon passe à l’étape suivante et Houdini va à l’épisode de repêchage.

Pour regarder les deux premiers épisodes, c’est par ici.

1 commentaire

  1. damm god, le 2021-03-24 à 00:37

    jaime le rap ….Québec…français americain…latino…mais je doit dire que je suis très mais très très très déçu de cette émission la fin des faibles vraiment pas impressionné des candidats on dirait une compétition de secondaire 1 sans aucun intérêt avec des rimes de jeunes du primaire aucun rythme aucun sens du beat triste à mourir jai honte de penser que cette émission cherche une de nos futures vedette du rap québécois

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.