Concerts

James Blake @ Olympia 28/02/19

Dans le cadre de la tournée de son dernier album, Assume Form, James Blake était de retour à Montréal jeudi soir. Le trio et leurs piles respectives d’instruments électroniques ont été accueillis dans un Olympia criard et rempli à bloc. Généralement, ils jouaient les pistes telles qu’elles ont été endisquées — à quelques exceptions près, qui auraient dû être plus près de la règle. Les éclairages assez minimalistes (et convenus, quoique non moins efficaces) surlignaient agréablement l’atmosphère intimiste et dépouillée de sa musique, que ce soit en appuyant les moments grandiloquents ou en abstrayant les musiciens d’un brumeux contre-jour.

En fait, on pourrait dire que la lumière nous rappelait l’atmosphère intimiste, la fragilité métaflorale de ses albums… parce qu’entre les orchestrations bosselées, la sonorisation exécrable [j’ai amèrement regretté d’avoir oublié mes bouchons pour me couvrir des innombrables sons beaucoup trop stridents], les sons de synthés calqués sur les disques qui auraient du être retravaillés pour un contexte de scène, les sons de batterie étaient beaucoup trop forts ou trop faibles, et le public, d’une surdité vraisemblable, qui attendait impatiemment les rares moments de douceur et de subtilité pour les briser à pleins poumons… Disons que la subtile puissance la plus paradoxale que son studio ait pu engendrer était très loin derrière.

Certainement, la voix de Blake est magnifique! On le sait, son intonation et son interprétation sont on ne peut plus justes, et certainement qu’en y dirigeant notre oreille il est aisé se rappeler les albums! Mais justement, la réminiscence de ses premiers albums est presque douloureuse, assourdie par les dizaines de décibels qui débordent du stage, comme les bras sur un jeune pubère. La parcimonie qui m’avait tant séduit sur l’album James Blake aurait dû faire délaisser au récent trentenaire les fâcheuses habitudes des concerts de pop (ou de trap…); il aurait dû/pu rendre justice à son œuvre. Hélas; on a plutôt assisté hier soir à un dialogue de sourds, sinon à deux soliloques.

Paradoxalement, les moments les plus forts étaient les pièces les plus faibles, celles qui avaient une fonction d’interlude — entre autres parce que les gens la bouclaient (miracle ou absurdité?), mais surtout parce qu’ils baissaient le volume et filtraient les sons. Là, on était en business! Justice était alors rendu à son délicat pointillisme. Mais on était là devant les exceptions. La règle c’était : un groupe relativement tight avec une sonorisation de festival extérieur dans une salle à l’acoustique bossue magnifiant le moindre défaut. Plusieurs auront beaucoup aimé le concert, justement pour cette intensité (à mon avis vide et désincarnée). Mais ni eux ni Blake ne voulaient retrouver James Blake hier; ils voulaient plutôt y rencontrer la même violence interchangeable que l’on achète à Hollywood, dans les Guzzo et les Cinéplex.

Rendu dans la soirée environ à la divine proportion, pendant une version de Voyeur poussée jusqu’à un EDM absolument agressif [au sens péjoratif, phoniquement désagréable du terme], un tank était passé sur les fleurs. On n’était pas beaucoup plus loin qu’au départ — mais l’on criait plus encore plus fort, encore (!).

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.