Concerts

Geoffroy à L’Annexe3 le 6 avril 2019

Depuis cet été, Geoffroy se fait un peu discret sur les scènes de spectacle pour cause l’écriture de son nouvel album.  Coastline est maintenant dans nos oreilles depuis 3 ans, et on n’est toujours pas tanné. On a hâte à du nouveau stock, mais on est déjà bien comblé. 

Donc, hier soir Geoffroy entamait un petit come back sur la scène québécoise, en débutant par la salle de L’Annexe3 à Laval. Le public était assez calme, connaissant quelques lignes des chansons, mais surtout en mode « soirée découverte ». 

Le show débute et, comme à l’habitude, dès les premières notes on se sent enveloppé d’un air familier et estival. Le soleil de l’après-midi passé revenait nous réchauffer le visage.

Goeffroy frappe fort en jouant dans ses premières pièces Call of the Wild avec son rythme entraînant et convaincant. Passant à travers ses bons coups de l’album comme Thirsty, Bad Habit, Got Me All Tired, Raised By Wolves ou Troubled Child, Geoffroy glisse au programme trois de ses nouvelles compositions. Coup de coeur pour celle intitulé Everything is gone, ça promet! Par contre, on n’a pas pu entendre le fameux solo de flûte traversière de la pièce Thirsty, qui s’avère à être un moment fort des derniers spectacles de Geoffroy.  

De plus, on a eu la chance d’assister à une des premières prestations lives de la nouvelle sortie d’Hologramme. Pianiste, acolyte, bon ami de Geoffroy, Clément Leduc alias Hologramme a sorti cette semaine Felicity, premier aperçu de son album programmé pour août prochain. Bref, ce fut un bon moment, mais le morceau a débuté avec maladresse, illustrant bien la nouveauté de la pièce. Chaque membre du groupe a eu un peu de misère à s’adapter au rythme et aux notes de l’air. Cependant, ils ont su rapidement rattraper leurs fausses notes.

Geoffroy a fait un petit hommage à une certaine Alex l’ayant engagé comme réceptionniste à son espace de yoga, il y a une dizaine d’année. Ne connaissant rien au yoga, Geoffroy se disait être bien peu compétent, et bien plus en s’amusant avec les fils d’Alex. Il s’est ainsi converti en « babysitter » pour ces jeunes. La famille se trouvant dans la salle, il invita les 2 jeunes garçons qu’il gardait à monter sur la scène. Tapant quelque rythme avec le percussionniste, les garçons se plaisaient sans gène sur la scène. Et c’est à ce moment que Geoffroy demanda à la foule de se rapprocher pour faire du bodysurfing, mais pas pour lui, pour les garçons! C’est à ce jour que ces deux jeunes pourront dire qu’ils ont fait du bodysurfing au show de leur « babysitter ! »

Bref, on était un peu déçu de la durée du show n’ayant fait qu’une heure environ, mais bien réchauffé pour l’été qui s’entame tranquillement. Un gros coup de cœur pour la synergie du band ressentie tout au long du spectacle à travers les sourires et échanges de regards entre les membres. Ayant déjà vu des prestations plus longues de Geoffroy, celui-ci ne fut pas mon préféré. Le paquet mis au dernier spectacle au MTelus dans le cadre du Festival International de Jazz de Montréal était immense, c’est dur à battre par contre!

geoffroy-annexe3
geoffroy-annexe3
geoffroy-annexe3
geoffroy-annexe3
geoffroy-annexe3
geoffroy-annexe3
geoffroy-annexe3
geoffroy-annexe3
geoffroy-annexe3
geoffroy-annexe3
geoffroy-annexe3

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.