Concerts

Les Francouvertes 2016: soirée 7

IeA6sbmvC’était déjà la dernière soirée de la ronde préliminaire des Francouvertes. Le rock était à l’honneur en compagnie des formations VULGAIRE, PONTEIX et Fudge. Avant de laisser le micro à la relève musicale, c’est le groupe WD-40 qui officiait la messe. Les vétérans-rockeurs avaient participé à la deuxième édition du concours. Éditions qu’ils n’avaient pas remportées, mais presque, comme le disait si bien Alex Jones, chanteur du groupe. Les solides musiciens ont enchaîné les pièces en y allant de plusieurs boutades telles que: «d’habitude, on commence à être bon après la cinquième toune». Ceux-ci y allaient au pif n’ayant pas préparé de «setlist» dans le béton.

VULGAIRE avait la tâche de lancer les hostilités. Les punks, qui font dans la cold wave, avaient préparé une mise en scène intéressante où des miroirs étaient tournés vers le public pour cacher leur visage. Des projections venaient en sus appuyer la formation. On avait beaucoup aimé HEUREUSE l’année dernière et le passage à la scène des morceaux n’était pas totalement réussi. Il manquait un peu de dynamisme dans la livraison des deux, trois premières chansons. Par la suite, la formation a pris un élan qu’elle n’a pas laissé tombé. Il faut dire qu’un concours comme Les Francouvertes est un exercice ingrat pour un groupe avec une démarche artistique aussi développée. Le divertissement, ça fonctionne facilement. L’art demande un peu plus d’effort et le contexte ne se prête pas à cette réflexion. On en aurait pris un peu plus en fin de compte.

PONTEIX est une formation qui a fait la longue route entre la Saskatchewan et Montréal pour montrer de quel bois ils se chauffent. Leur indie rock incorpore des touches de prog et de math rock bien plaisantes. Le groupe possède de solides compositions qu’ils savent bien exécuter sur scène. De plus, ils habitent la scène avec de nombreux sauts, déhanchements, mouvements de danse digne de Michael Jackson. C’est foisonnant, un peu brouillon par moment, mais d’un entrain contagieux.

Finalement, c’est Fudge qui s’est amené à coup de riffs de guitare lourds, de batterie baroque et de mélodies intoxicantes. La formation compte dans ses rangs David Bujold, Olivier Laroche (Roi Poisson et Oli Laroche), Pierre-Alexandre (Lac Estion) et Vincent LaBoissonnière, tous ayant une expérience de scène bien fournie. Et ça paraît! Pour un premier spectacle, c’était tout un show. Leurs harmonies vocales sont parfaitement calibrées alors que la construction des chansons fait la part entre les moments de lourdeur et un petit côté psychédélique atmosphérique. Si elle se définit stoner rock, la formation a aussi de lourds penchants pour le grunge et l’indie-rock. Les changements de cap dans les chansons frôlent l’anti-climax sans jamais dépasser la mince ligne qui sépare le merveilleux de l’incompréhension. On va se le dire aussi, Ju, c’est toute une chanson. Elle risque de vous coller dans les neurones.

C’était la dernière étape, ce qui veut dire que nous savons maintenant qui sont les neuf formations qui passent à la demi-finale. Voici le classement final des préliminaires:

1. Mon Doux Saigneur
2. PONTEIX
3. Fudge
4. Les Passagers
5. Édwar 7
6. Câltar-Bateau
7. La Famille Ouellette
8. Sarahmée
9. Simon Daniel

On se revoit les 11,12 et 13 avril prochain pour les demies-finales.

http://francouvertes.com/

https://wd-40.bandcamp.com/

http://vulgaire.bandcamp.com/releases

https://www.facebook.com/mariolepageofficiel

http://jaimelefudge.bandcamp.com/

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.