Concerts

Festival Fuego Fuego 2024 – Jour 1 : Cahnei, Jace Carillo, Primo, Mariana Gueza, Alex Sensation, J Alvarez, Blessd, Ivy Queen, Mora et Maluma

Le premier jour du Festival de musique latine Fuego Fuego avait lieu au Parc Olympique le 25 mai de 13h jusqu’à 22h50. Avec leurs meilleures tenues et le drapeau des pays qu’ils représentaient, les festivaliers sont venus voir leurs artistes préférés,  tels qu’Ivy Queen, Mora et Maluma, parmi tant d’autres.

En général, les artistes ont présenté des performances de qualité et l’horaire des spectacles a été respecté. Il semblait y avoir quelques problèmes techniques, mais cela s’est éventuellement réglé pour les deux dernières performances de la journée, ce qui est un peu tard à mon goût. DJ D-boy ainsi que le groupe Frikiton ont fait un merveilleux travail à animer et à faire danser les festivaliers entre les spectacles. Blessd et Mora sont résolument mes coups de cœur de la journée, évidemment par leur performance musicale, mais aussi par la façon dont ils animaient le public et utilisaient la scène comme si c’était leur terrain de jeu. 

Jace Carillo et Cahnei

Celle qui a ouvert le bal de musique latine et épicée, c’est Cahnei et elle a fait un excellent travail. Elle a su donner le bon niveau d’énergie vu l’heure et le nombre de personnes qui étaient présentes au festival. Pour ce qui est de Jace Carillo, son spectacle a commencé avec 15 minutes de retard dû à des problèmes techniques. Cependant, cela ne semble pas l’avoir déboussolé et il a été capable de montrer sa magnifique voix. 

Primo et Mariana Gueza

Le chanteur Primo livrait d’importants messages inspirants au public et interagissait beaucoup avec ce dernier. Il avait de l’engouement et utilisait la scène au complet pour sa prestation, mais je trouve que sa performance n’était pas mémorable. 

C’est la partie du festival où j’ai le plus adoré les chansons, mais dont j’ai le moins apprécié la performance scénique. Sa musique, qui était plutôt dans le trap latino, était différente de ce que les autres artistes montraient, et c’était rafraichissant. Aussi, même si elle chantait un peu timidement, c’est une des artistes qui avait la meilleure technique vocale de la journée. Par contre, elle interagissait très peu avec les spectateurs, elle ne montrait pas suffisamment d’énergie sur scène, selon moi. On pouvait sentir que le public avait décroché. Les difficultés techniques ont fait leurs parts aussi, faisant en sorte que la guitare sonnait beaucoup trop forte, enterrant ainsi la musique et la chanteuse. Bref, le spectacle de Mariana Gueza, si l’énergie était là, aurait été incroyable et mémorable. 

Alex Sensation et J Alvarez

Le set de DJ d’Alex Sentation était pas mal du tout ! Il passait des tubes qui mettent toujours le feu à la piste de danse dans les clubs du monde entier et qui ne se démoderont jamais. Il s’est permis de jouer aussi des pièces qui ont traversé les générations, maintenant considérées comme des classiques de différents pays, ce qui a ajouté de l’authenticité à son set. 

Quand j’ai vu J Alvarez entrer sur scène, je m’attendais à une performance à tempo rapide, enflammée et intense. Même s’il interagissait beaucoup avec les festivaliers, sa performance semblait davantage être une session d’écoute de ses chansons, où il récitait la moitié d’une ligne sur trois. 

Blessd

Blessd présente un répertoire plus suave que ses autres collègues et confectionne de la musique pour danser collé avec son partenaire… ou un étranger. Pourtant, il a livré ses chansons avec beaucoup d’énergie et de vigueur. Après s’être mis en torse nu, l’artiste est allé, le temps d’une chanson, dans le public. Ce dernier à embarqué dans sa frénésie suite à ce geste en chantant encore plus fort les chansons de Blessd, mot par mot.

Ivy queen


La légende Ivy Queen a fait sentir sa notoriété sur scène, notamment avec les extraits de vidéoclip montrant la chanteuse entourée de luxe. Elle ne donnait pas autant d’énergie que les autres artistes sur scène, mais cela semble contribuer à son titre de légende, montrant ainsi qu’elle n’a plus besoin de faire des pieds et des mains pour tirer une réaction du public. D’ailleurs, il semblerait qu’il y a eu des problèmes techniques durant son set, mais elle n’a pas du tout été déboussolée. 

Mora

Mora a fait une belle entrée sur scène, sans manquer de faire un peu attendre les festivaliers pour créer un soupçon de suspense. Il a magnifiquement chanté, je trouve même que c’est celui qui a donné la meilleure performance vocale de la soirée. Oui, l’autotune était utilisée, mais il était évident qu’il se donnait à 100 % pour présenter un spectacle de qualité et son énergie était contagieuse.

Maluma

Le festival s’est magnifiquement terminé avec le chanteur Maluma. L’engouement de la foule s’est fait sentir dès son arrivée. Il était un des seuls à avoir un groupe de musiciens avec lui et je trouve que cela change tout, car cela rend la performance non seulement plus authentique, mais aussi plus personnelle. Le chanteur a une incroyable présence sur scène, ce mec fait tourner les têtes et il en est au courant. Il livre une performance en séduisant ses fans, incitant des réactions en enlevant un morceau de vêtement ici et là, en prenant des poses démontrant à quel point il est photogénique. Pour couronner le tout, Maluma chante véritablement et a un excellent contrôle de la voix. Il interagissait souvent avec les spectateurs, les faisant chanter et danser, c’était magnifique à voir. 

Inscription à l’infolettre

Ne manquez pas les dernières nouvelles!

Abonnez-vous à l’infolettre du Canal Auditif pour tout savoir de l’actualité musicale, découvrir vos nouveaux albums préférés et revivre les concerts de la veille.