Chroniques

Les 7 vies de Damon Albarn

On dit que les chats ont 9 vies, eh bien, Damon Albarn, lui, en a déjà 7 de cumulées. Aventurons-nous dans la discographie d’un artiste qui a marqué plus d’une génération de mélomanes.

 

Gorillaz

Commençons avec le groupe qui est le plus dans l’actualité en ce moment. Gorillaz a commencé entre deux colocs : Damon Albarn et Jamie Hewlett. Leur premier album a connu un succès retentissant grâce au simple Clint Eastwood sur laquelle Del the Funky Homosapien rappe. Le groupe en soi a connu plusieurs vies, se faisant une beauté à chaque nouvel album. Le groupe a pris une pause entre 2013 et 2017, mais est revenu avec l’album Humanz. Ce dernier mettait l’emphase sur les collaborations avec des artistes issus du monde du rap ou du R&B comme De La Soul, Danny Brown, Kelela, Vince Staples et Pusha T. Et ce n’est pas près d’arrêter. Il y a quelques semaines, le duo annonçait un nouvel album, The Now Now, à paraître à la fin du mois juin 2018. Pour célébrer la sortie, le duo ira de nouveau sur la route et s’arrêtera à Montréal!

Blur

Si Gorillaz est le projet le plus actif, Blur est le groupe qui l’a fait connaître et qui a laissé une marque indélébile sur l’histoire de la musique. La formation fait partie, avec Oasis et Pulp, des piliers du mouvement Britpop. L’album Parklife a conquis les mélomanes et installé un mouvement qui a pu faire un contrepoids au grunge américain qui arrivait à la fin de son âge d’or avec la mort Kurt Cobain. Blur a aussi pris de nombreuses et longues pauses. Les tensions entre les membres du groupe ont eu raison d’eux, mais sur de courtes durées. La paix se faisait rapidement et Blur a lancé en 2015 son huitième album, The Magic Whip, qui a été très bien reçu par la critique.

En solo

Damon Albarn n’a lancé qu’un seul album en solo, Everyday Robots, mais quel album! L’Anglais y explore une certaine mélancolie et une désillusion par rapport à l’amour, la société et la condition humaine. C’est l’album le plus intime d’Albarn qui se dévoile sur des chansons plutôt dépouillées où les sonorités des instruments acoustiques côtoient des arrangements électroniques. Il y prouve sa force pour la mélodie vocale efficace.

Rocket Juice & the Moon

En 2008, Albarn s’est allié à Flea (Red Hot Chili Peppers) et la légende de l’afrobeat Tony Allen pour former un groupe qui s’appelait d’abord Another Honest Jon’s Chop Up! et qui est devenu Rocket Juice & the Moon lorsqu’il a été question de sortir un premier album en 2011. Le résultat de l’alliance des trois est un mélange de funk, afrobeat et de jazz. Leur album homonyme compte sur de nombreux collaborateurs, dont Thundercat et Erykah Badu.

The Good, the Bad & the Queen

D’abord censé être un premier projet solo de la part de Damon Albarn, le projet a évolué en supergroupe qui comptait parmi ses rangs Tony Allen, Paul Simonon (The Clash, Gorillaz), Simon Tong (The Verve) et le réalisateur Danger Mouse. En tant que tel, le groupe n’a pas de nom et la référence vient du titre de leur unique album. Beaucoup plus près de la britpop, le projet a lancé un seul album au milieu des années 2000.

Les projets de musique africaine

Damon Albarn s’est lancé à trois occasions dans des projets reliés à la musique du continent africain. Il y a d’abord eu Mali Music, un album sur lequel les musiciens Toumani Diabaté et Afel Bocoum  ont collaboré. Lancé une 2002, l’album avait été enregistré lorsqu’Albarn a fait une tournée au Mali en compagnie de l’organisation Oxfam. Puis, il s’est déplacé au Congo pour l’enregistrement de Kinsasha One Two, un album de collaborations avec des invités de marque tels qu’Actress, Totally Enormous Extinct Dinosaurs et Dan the Automator. On retrouve de nombreux musiciens congolais au micro comme Yende Bongongo, Bokatola System et bien plus. Finalement en 2013, Albarn et son projet Africa Express a de nouveau collaboré avec des musiciens africains pour l’album Maison Des Jeunes. En plus de ces collaborations, Brian Eno a orchestré deux pièces.

Bref, Damon Albarn n’arrête tout simplement pas de se lancer dans de nouveaux projets aussi éclectiques qu’impressionnants. Votre chance de l’attraper à Montréal sera le 9 octobre lorsque Gorillaz sera de passage au Centre Bell!

 

Crédit photo: Facebook

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.