Chroniques

Le sludge métal

On pourrait traduire «sludge» par «bouette». C’est pas une coïncidence. As-tu déjà essayé de tenir dans tes mains une bonne poignée de bouette? Ben, c’est ça. Le sludge métal, ça sonne exactement comme ça. C’est le plus « up-beat » des dérivés métal à la Black Sabbath après le doom et le stoner. C’est que le sludge puise aussi dans le hardcore, dont il reprend le côté «en tabarnak», et aussi dans le «southern rock». C’est ce qui donne au sludge, respectivement son vocal jappé, colère oblige, et ses riffs pesants qui ne renient tout de même pas un certain groove, propre au rock de la « Bible Belt ». Dans une chanson sludge, les guitares sont généralement à l’honneur, distribuant sans merci de costauds riffs. Les tempos alternent pour ajouter à la tension. Le chanteur est en beau maudit et crie sa rage avec une voix qui se détend seulement qu’après quelques Jameson. Les groupes sludge sont également fervents de noise, d’ampoules d’amplis qui hurlent et de « tunings » ben bas.

On attribue souvent au Melvins et à Swans la paternité du sludge, mais c’est vraiment autour de la scène de New Orleans que s’est institué de manière plus cohérente le « mouvement sludge » à la fin des années 80 et au début des années 90. Au début des années 2000, on a observé un déplacement de ce foyer, à quelques kilomètres à l’est, à Savannah en Géorgie.  Des groupes comme Mastodon, Baroness, Kylesa, Black Tusk y ont façonné un sludge renouvelé. Si l’énergie de ces groupes se compare à celle des Pantera, Eyehategod et autres Crowbar de ce monde, les musiciens de Savannah ont amené au sludge un côté technique qu’on ne retrouvait pas à New Orleans. Au final, on a l’impression que les groupes de ce « renouveau », sont juste un peu moins focus sur la bière que les prédécesseurs… à l’exception du bon Brent Hinds de Mastodon.

En Europe, le style fait moins d’adeptes, mais le groupe suisse Coilguns (composé d’anciens membres de The Ocean) ne rougirait pas de l’association au style. Les deux premiers albums de Cult Of Luna (Suède) sont aussi étiquetés comme faisant partie de ce canon.

Plus près de chez nous, dans le 514, The Great Sabatini, Le Kraken et Tunguska Mammoth offrent de solides propositions sludge.

Ça c’est leur genre, pis j’les ostinerais pas trop là-d’ssus.

Nom : Sludge métal, sludge

Provenance : New Orleans

Racines : Black Sabbath, hardcore punk, southern rock

Groupes phares : Pantera, High On Fire, Eyehategod, Crowbar, Mastodon, Kylesa, Torche, Zoroaster, KEN Mode.

 

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.