Chroniques

Les EP à LP de juillet 2020

Même si on est en plein cœur de l’été, il y a de nombreux EP qui sont lancés! Après tout, avec l’annulation des tournées et des festivals, les musiciens ont du temps pour composer. Et c’est nous qui en profitons !

Qualité Motel — C’est la quantité qui compte

L’EP commence sur Émite Bilodeau une parodie d’Émile Bilodeau qui avait fait une version commentée de son album Rites de passage. C’est une belle taquinerie de Qualité Motel. Il y a des collaborations sur chacune des chansons. On y retrouve Kirouac, Claudia Bouvette, LaF et Mike Clay. On y retrouve de la pop ensoleillée qui donne envie de s’ouvrir un p’tit rosé.

Twin Peaks — Side A

Le groupe de Chicago Twin Peaks a décidé de mettre son temps de confinement à bon escient. Le quintette a enregistré 4 pièces, dont deux qui compte sur la collaboration de Ohmme et V.V. Lightbody et Whistle in the Wind (End of Everything) sur laquelle Lala Lala laisse son empreinte vocale. On y retrouve de bonnes chansons qui méritent entièrement le détour. C’est du beau rock mélodique.

Marlana — At Least I Tried

Des fois, il faut se rendre au fond du baril pour trouver l’étincelle nécessaire pour modifier la situation. C’est ce qui est arrivé à Marlana alors qu’elle était dans son auto à soupeser l’option de s’isoler ou pas dans une aile d’un hôpital psychiatrique de Los Angeles. Elle venait tout juste de passer des mois difficiles : les défis de faire survivre son groupe Milo Greene, la mort de deux de ses frères à 33 ans, une histoire d’amour qui ne tenait pas la route… bref, de quoi créer de bons textes. Et c’est ce qui se passe sur cet EP.

Chaii — Lightswitch


Chaii
est une rappeuse néo-zélandaise qui aime mélanger les genres. Sur Lightswitch, on retrouve un mélange vocal qui rappelle vaguement Missy Elliot, mais avec une approche beaucoup plus électronique, et avec de nombreuses répétitions. Lightswitch est plus là pour faire danser que nécessairement de rapper à n’en plus finir. Ce qui ne veut pas dire qu’elle ne démontre pas un certain savoir-faire en la matière à travers les titres Middle Ground et South. C’est bien intéressant tout ça. Une artiste à surveiller pendant les prochaines années.

Sylvie — L’épopée pas pire d’Éric Lambert, Épître II

Sylvie est un ovni psychédélique dans le paysage rock québécois. Après un premier EP qui avait attiré l’attention avec quelques chansons qui frappaient dans le mile, voici que la bande a lancé en mai une deuxième « épître ». Il y a même un livre qui est chemin! En attendant la bible, on peut toujours se lancer dans ce généreux EP de 6 chansons qui fait voyager avec ses gros riffs de basse efficaces et ses mélodies vocales qui vise le nirvana.

Pages 1 | 2

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.