Chroniques

Les EP à LP de janvier 2018

Panda  Bear – A Day With the Homies

Faire paraître un album seulement en vinyle est en soi, pour une artiste de la trempe de Noah Lennox, une prise de position. À moins qu’avec A Day With the Homies, Lennox ait voulu réinsuffler ce plaisir si particulier de l’après-midi passée autour d’un tourne-disque entre amis. Un dimanche après-midi paisible, où les discussions roulent et retournent tous ces sujets qui habitent nos quotidiens. Puis, à l’occasion, quelqu’un entend quelque chose de particulier et fait taire tout le monde pour écouter la perle auditive. On ne le saura jamais et si vous n’avez pas de table tournante à la maison, vous non plus.

 

L’indice – Cycles deux

Vincent Blain lançait l’an dernier Cycles un en précisant que ce n’était qu’un début. Il tient parole en lançant son deuxième volume. Ces deux EP sont même rassemblés sur un seul et même album. Mais parlons plutôt de cette deuxième moitié qui contient son lot de surprises. Le premier simple, Plus fort que St-Michel, était déjà passablement réussi. On peut en dire autant que l’aérienne Le Grand Nord qui fait appel à des sonorités psychédéliques. L’ensemble s’impose et aspire vers le haut. L’EP commence aussi sur Les réseaux, une pièce surprenante où l’on a pratiquement l’impression d’entendre Anatole plutôt que L’Indice.

 

Voyou – On s’emmene avec toi

Il se fait décidément de l’excellente pop en ce moment en France. Voyou fait partie de ces artistes qui redéfinissent la pop en alliant des textes de qualités à de la musique soignée qui sort des sentiers battus. L’intoxicante Seul sur ton tandem est un bon exemple du meilleur que nous offre Thibaud Vanhooland. Celui-ci possède un talent indéniable pour la mélodie efficace et évite les pièges de la facilité. Armé d’une guitare, d’une trompette, de synthétiseurs, de quelques machines et d’un esprit affûté, Voyou risque d’en séduire plus d’un.


 
 

Dylarama – Certified Cutie

Mathias Pageau lance son nouvel EP intitulé Certified Cutie. D’ailleurs, le mini-album tient bien son nom parce que le jeune homme y transpire le romantisme. Mais avec ce romantisme vient aussi une certaine part de peine d’amour et de difficultés. Bref, tout n’est pas parfait non plus dans le monde de l’électro-pop dansante et sentimentale. C’est un nouvel EP savoureux pour Dylarama qui semble produire de plus en plus. Et c’est pour notre plus grand plaisir.

 

Overwhelm – White Forest (EP)

Overwhelm est un compositeur de musique électronique québécois. Celui-ci lance un premier album de musique électronique plutôt mélodieuse et accessible. On pense d’entrée de jeu à ce que produit le duo Odesza ou encore f. L’échantillonnage est bien fait et dans l’ensemble donne une impression organique très plaisante. On retrouve Gabriella Hook le temps d’une collaboration sur Gold Tree. On a aussi parfois droit à des trames avec des rythmes plus ronds et pesants qui sont réussis. Tout ça pour dire que c’est un EP bien intéressant de la part d’Overwhelm.

 

Pages 1 | 2

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.