Chroniques

Une entrevue avec La Femme

lafemme6042-tt-width-604-height-421Le groupe français La Femme revient faire un tour au Québec la semaine prochaine. Ils seront en concert le lundi 20 octobre prochain au Cercle dans la Vieille Capitale, pour ensuite venir faire leur tour à Montréal au Ritz le lendemain, le mardi 21 octobre. Entre leur première visite en terre nord-américaine et celle de cet automne, bien des choses ont changé pour la formation. Je me suis entretenu avec eux le temps de quelques questions.
 
 

LP: Psycho Tropical Berlin surfe sur une bien belle vague depuis sa sortie. Comment vivez-vous le tout de l’intérieur?

La Femme: C’est une aventure incroyable, depuis la sortie de l’album nous avons beaucoup voyagé et avons vu du pays. On joue les morceaux devant toute sorte de public, dans toute sorte d’endroits, par exemple en ce moment, on est au Brésil! On se dit qu’il y a pire…

LP: Vous n’en êtes pas à vos premiers passages en Amérique du Nord. Vous semblez définitivement avoir des affinités avec le Nouveau Monde. Qu’en pensez-vous?

La Femme: Oui, on a déjà joué deux fois à Montréal, car nous y avons un public francophone, ainsi qu’à Toronto. Pour ce qui est des États-Unis, nous commençons de plus en plus à laisser notre marque. Nous sommes des fans de rock et là-bas, c’est comme en France la musette! Même les grand-mères écoutent du rock dans les supermarchés. Il y a aussi un savoir-faire, avec de très bons groupes et une grosse scène. Pour donner un exemple, nous avons eux la chance d’aller au Psych Fest à Austin et voir plein de groupes cools, c’est stimulant pour l’esprit et la créativité.

LP: Puisque vous aimez tant le continent, qu’attendez-vous pour vous installer à Montréal?

La Femme: Pourquoi pas! Mais il y a plein d’endroits où aller, il faudrait vivre trois ans dans chaque ville, mais c’est malheureusement impossible.

LP: Vos pochettes ont déjà été censurées, je pense, entre autres, à la pochette de l’album Le Podium #1. Est-ce par défiance que vous aimez mettre en évidence le corps de la femme nue sur vos pochettes ou tout simplement parce que c’est beau?

La Femme: C’est par souci esthétique. Quand on l’a fait, on ne pensait pas forcément que la pochette serait censurée, mais iTunes l’a fait immédiatement, c’est comme ça…

LP: Est-ce que vous vous ennuyez de la cuisine française lorsque vous êtes de ce côté-ci de l’Atlantique?

La Femme: Oui, rien ne vaut une bonne baguette. Mais les succulentes doubles queux de homard sont formidables à Montréal!

LP: Qu’est-ce que vous écoutez comme musique ces temps-ci?

La Femme: Patrick Coutin – Fais-moi jouir, Harry Johnson – It’s Nothing To Me, Morgan Delt – Barbarian King, Bonbino, Caetano Veloso, Bassande, Jean-Sébastien Bach – Air (On the G String), Fat White Family – Touch The Leather et Mac Demarco – Annie.

LP: Et puisque tout le monde semble s’entendre sur le fait que vous êtes entourés d’une aura mystérieuse, je détruirai tout ça avec cette question: votre couleur préférée?

La Femme: Le Rose

Merci La Femme!

lafemmemusic.com/

www.le-cercle.ca/index.php?sectionid=2&page=10&direct=4333&syncrodate=oui&annee=2014

blueskiesturnblack.com/shows

2 commentaires

  1. Marie-Ève, le 2014-10-17 à 13:22

    J’AI SI HÂTE EN MAJUSCULE!

    • Stéphane Deslauriers, le 2014-10-17 à 15:38

      Toujours bon d’utiliser les majuscules, quand on a hâte! 🙂

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.