Chansons

Pokey LaFarge

Fuck Me Up

L’élégant troubadour de Bloomington, Illinois, « tease » son nouvel album avec le clip obsédant et torturé de Fuck Me Up.

Dur de percer en France quand on a pour patronyme le nom d’une entreprise de matériaux de construction dont les camions sillonnent le territoire. Dur aussi de percer en France quand toute la musique que tu aimes, elle vient de là, elle vient du blues. Dure, enfin, de percer en France quand l’époque est obsédée par le rap (bon d’accord, j’exagère un peu) et que tes chansons s’inspirent très fortement des années 20 …. Et nous parlons bien de celles du siècle dernier. Vous savez, années folles, charleston … non ?! Peaky Blinders ?! Ha là oui !

Et pourtant, depuis 2009, l’ami Pokey (Andew Heissler de son vrai nom) parcourt les routes avec ses South City Three et draine des fidèles. Dévots et dévoués. Habitué aux nonchalantes excentricités, il se fend ces jours-ci d’un clip obsédant et torturé. On peut y voir l’artiste prendre part à sa propre procession funèbre.

Il apparaît entre autres face caméra, encadré de deux malabars qui lui tiennent les bras. Visage noirci de charbon comme un mineur de retour du turbin. La mèche gominée fraîchement délogée, qui pend sur la tempe comme celle d’un Georges Carpentier qui aurait un peu trop taquiné Jack Dempsey. Le tout, quelques secondes avant d’être violemment poussé vers un mur et sommé de se tenir dos à celui-ci. Les yeux bandés. Un parterre de belles créatures rit aux éclats en le pointant du doigt.

Côté musique : piano bastringue diabolique, le genre qui aura vite fait de t’encourager à prendre les mauvaises décisions. La voix délicieusement nasillarde, à mi-chemin entre le Dylan du premier LP et Son House qui s’agace sur son dobro. Puis, percussions pesantes et sinistres qui sonnent le glas mieux qu’Hemingway. Mais jugez par vous-même.

Rolling Stones USA relate ici très bien la genèse de ce morceau. Et s’entretiens avec l’homme par la même occasion (tracklisting de l’album et dates de concert inclus).

Avis aux amateurs (et trices) le chanteur sera à Toronto pour deux soirs, les 26 et 27 juin 2020. À Paris, le 29 avril.

Rock Bottom Rhapsody, disponible le 10 avril chez New West Records.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.