Chansons

Étienne Coppée

Ma chanson Natashquan

Étienne Coppée présente Ma chanson Natashquan, qui aborde une période plus sombre dans la vie de l’auteur-compositeur-interprète.

« Parfois c’est rough peu importe ce qui se passe autour de nous », explique le musicien. « C’est quelque chose qui vient d’en dedans. Une peine, une déprime, un sentiment de gris qui ne s’estompe pas. Ma chanson Natashquan, c’est une photo de moi tout seul, dans une petite maison face au fleuve, en plein mois de novembre. C’est pas la plus belle des photos, mais c’est une des plus vraies. J’ai enregistré cette chanson par une grise et froide journée d’été au studio d’Alex McMahon à Montréal. Je n’allais pas tellement mieux qu’au moment où je l’avais écrite. Je me suis laissé surprendre par la direction que la chanson nous a dictée. Alex et moi, on est parti dans un trip expérimental et on a décidé d’assumer la vulnérabilité et le mal-être dans les arrangements. Je me suis beaucoup accroché au fait que si je vivais tout ça, y’en a d’autres qui le vivaient aussi. Je dédie cette chanson à tous ces gens. À tous ceux qui les connaissent. À ceux qui en reviennent et à ceux qui s’apprêtent à y aller, la dépression ça touche tout un village. L’anxiété aussi. Prend soin de toi, humain qui lit ça. J’espère que tu vas bien », ajoute-t-il.

À noter qu’Étienne Coppée offrira sa rentrée montréalaise les 9 et 10 novembre prochain à la Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours dans le cadre de Coup de cœur Francophone. Des billets sont disponibles juste ici. Il est également nommé au Gala de l’ADISQ dans les catégories Album de l’année – Folk et Révélation de l’année, ainsi qu’au GAMIQ dans la catégorie album pop.