Actualités

Ninja de Die Antwoord est accusé d’abus sexuels, de traffic humain et de porno de revanche par une rappeuse australienne

La rappeuse australienne Zheani accuse Ninja de Die Antwoord d’avoir commis ces actes qui remontent à 2013 et 2014.

Zheani Sparkes est une rappeuse, modèle et artiste australienne qui a lancé le 18 mars dernier un clip controversé autour d’une histoire qui se serait déroulé entre elle et Ninja, du groupe Die Antwoord. Dans la chanson The Question, la jeune femme accuse Ninja, avec des captures d’écrans à l’appuis, de nourrir des fantasmes sexuels d’inceste, de satanisme (ce qui n’est pas un crime en soi) et de l’avoir forcé à se rendre en Afrique du Sud.

Pour le moment, la véracité de ces captures d’écrans n’ont pas été vérifiées. Par contre, il y a un réel problème dans la réponse de Ninja, qui a publié un vidéo sur YouTube accompagné d’un lien vers un dossier qui contient des photos et des vidéos à caractères explicit. Il semblerait qu’il s’agisse de vidéos et photos privés de l’Australienne.

Yolandi Visser en a rajouté en publiant sur Instagram une réponse où elle accuse la jeune femme de chercher la célébrité. Cliquez sur les photos pour lire les textes publiés par Visser.

https://www.instagram.com/p/Bu3UEG6FyhH/
https://www.instagram.com/p/Bu3UZ7hFYNG/

Mais voilà que de nombreuses informations semblent menées vers une confirmation de certains aspects de l’histoire de Zheani. Pour suivre l’ensemble de l’évolution des événements dans l’ordre, voici une publication Reddit très complète.

Die Antwoord et ses avocats ont envoyé une mise en demeure à l’égard de Zheani et demande que la vidéo soit retirée. À ce jour, elle est toujours en ligne sur le compte YouTube de l’artiste.