Actualités

Mark Kozelek (Sun Kil Moon) est accusé d’inconduite sexuelle par trois femmes

Dans un très long dossier, le magazine américain Pitchfork raconte l’histoire de trois femmes qui ont été victimes de Kozelek.

Trois histoires qui comportent des allégations d’inconduites sexuelles viennent d’être relatées par le magazine américain Pitchfork. Celles-ci jettent un ombrage sur Mark Kozelek, l’homme derrière le projet Sun Kil Moon. Vous pouvez consulter l’article original ici.

La première est Sarah Catherine Golden, une psychologue de Los Angeles, qui a rencontré Mark Kozelek lors d’un vol entre Madrid et le Portugal en 2017. La rencontre est narrée, mais avec de nombreux changements, dans la chanson Soap for Joyful Hands, tirée de l’album This Is My Dinner paru en 2018. La femme explique plutôt que Kozelek « a fait un Louis C.K. de lui-même » après qu’elle ait refusé de passer la nuit dans sa chambre. L’histoire est confirmée par deux de ses amies qui ont reçu des textos lorsqu’elle s’est enfuie de la chambre. De plus, d’autres musiciennes ont confirmé des histoires similaires sous le couvert de l’anonymat.

Une autre jeune femme, sous le pseudonyme d’Andrea, raconte que Kozelek a entrepris des rapports sexuels « pas vraiment consentant » alors qu’elle avait 19 ans en 2014. Kozelek pour sa part avait 47 ans. La mère d’Andrea qui était aussi au concert où Kozelek a donné son numéro de téléphone à la jeune fille confirme les faits. Elle aurait par la suite rejoint le musicien dans sa chambre à une heure du matin à Raleigh. Elle croyait qu’ils allaient parler, mais visiblement, le musicien avait autre chose en tête. Elle lui a demandé de porter un condom et il a ignoré la demande. Cette nuit-là, ils ont eu plusieurs relations sexuelles et une relation à distance de trois mois s’en est suivie. Bien que certaines relations sexuelles étaient consentantes, Andrea affirme qu’une partie d’entre elles étaient limites et qu’elle ne se sentait pas toujours confortable, particulièrement lorsqu’il cherchait à faire ces gestes en public. La relation s’est terminée en décembre 2014.

Pitchfork explique avoir tenté à de multiples reprises de parler avec Mark Kozelek de ces allégations, mais les relations publiques ont gardé le silence.

Pour lire l’article intégral, c’est par ici.

M.A.J 18/08/2020 : Mark Kozelek a réfuté les accusations via un message sur son site web. Il a ajouté qu’il a retenu les services d’un cabinet d’avocats, Lavely & Singer qui a souvent défendu des célébrités dans des situations délicates. La firme a déjà défendu Scarlett Johansson, Eddie Murphy, Nicolas Cage et Bill Cosby.

Si vous êtes victimes d’actes sexuels non-consensuels, voici quelques ressources à votre disposition.

2 commentaires

  1. William C., le 2020-08-13 à 15:56

    [Une autre jeune femme, sous le pseudonyme d’Andrea, raconte que Kozelek a entrepris des rapports sexuels « pas vraiment consentant » alors qu’elle avait 19 ans en 2017]

    Petite correction :
    C’est plutôt en 2014, qu’Andrea avait 19 ans. Toute leur relation s’est d’ailleurs etalonnée sur l’année 2014. Comme vous l’avez écrit, ”La relation s’est terminée en décembre 2014.”

    Je ne cherche pas du tout à protéger Mark Kozelek, dont ces allégations me mettent à terre, mais seulement à rectifier l’info pour ne pas que vos lecteurs pensent qu’Andréa était mineure, ce qui ferait de MK un pédophile.

    • Louis-Philippe Labrèche, le 2020-08-13 à 15:59

      Salut William! Tu as tout à fait raison, mes excuses. C’est une erreur de frappe. Je corrige à l’instant. C’est en effet tout à fait déplaisant tout ça. Je savais que Kozelek était réputé pour avoir mauvais caractère… mais ça… c’est dull.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.