Actualités

Spotify

Une entente survient en France quant à une meilleure rémunération des artistes sur les plateforme d’écoute en continu

Un accord est survenu entre les syndicats français représentant d’une part les musiciens et de l’autre les producteurs le 14 mai dernier pour une meilleure rémunération des artistes.

Cet accord conférera des garanties importantes aux artistes quant à la diffusion de leur art sur les plateformes d’écoute en ligne. L’État français avait donné un an aux deux parties, soit les producteurs de musique et les musiciens, pour s’entendre. Les plateformes de diffusion ont été absentes des discussions. C’est maintenant chose faite. L’entente signée le 14 mai dernier promet une meilleure rémunération des artistes sur les plateformes d’écoute en continu.

Tout d’abord, un taux minimum de redevances redonnées aux musiciens a été fixé entre 10 et 11%. Ce pourcentage est tiré de ce qui est versé par les plateformes aux producteurs. « Jusque-là, ce pourcentage n’avait pas été défini précisément et il favorisait donc les têtes d’affiche, plus aptes à négocier leurs contrats », indique Les Inrocks. Ensuite, les artistes français pourront avoir accès à une somme de 1000 euros pour financer leur projet (Les Inrocks). Cet argent provient également de ce que recevaient les producteurs des plateformes.

L’entente prévoit également donner un cachet de 100 euros aux choristes et musiciens qui participent à un album mis sur les plateformes d’écoute en continu (Les Inrocks). Des revenus supplémentaires seront ajoutés à partir de 7,5 millions d’écoutes.

 « Du côté des artistes interprètes, on parle d’un “accord historique” qui “représente un pas important dans l’encadrement des relations entre producteurs phonographiques et artistes‐interprètes permettant une plus juste rémunération de ces derniers”, déclarent l’ADAMI, le SFA et le SNAM. » (Les Inrocks)

Les plateformes d’écoute en ligne étaient absentes des discussions. Pourtant, les artistes leur demandent depuis longtemps des changements dans la manière d’opérer, notamment la fin du mode de rémunération proportionnel au nombre d’écoutes. Une étude faite en 2020 illustrait que 90% des artistes sur Spotify gagnaient moins de 1 352,34$ par mois. En 2020, le mouvement Justice At Spotify s’était mis en branle aux États-Unis pour ces changements, avant d’être rejoint par des artistes d’ici et d’ailleurs.