Actualités

Découvrir Plume Latraverse en format intime!

Ce mardi 1er octobre, le Théâtre du Vieux-Terrebonne accueille l’un des piliers de la chanson québécoise en la personne de l’inénarrable Plume Latraverse! Trois ans après sa tournée RÉCIDIVES, le vieux briscard de la musique vient présenter SÉQUELLES? Une occasion de découvrir ou redécouvrir l’artiste dans un format intime et convivial.

Un bout d’histoire québécoise

Assister à un spectacle de Plume Latraverse, ce n’est pas seulement participer à un bon show, c’est voir une icône de la chanson et de l’histoire contemporaine du Québec sur scène. En effet, actif depuis les années 60, l’artiste fait partie des incontournables de la contre-culture québécoise qui ont participé à façonner le visage du Québec moderne. Ses chansons irrévérencieuses à souhait et écrites la plupart du temps en joual sur des mélodies rock ou folk, sont de véritables chroniques de la vie quotidienne de la jeunesse des années 1970.

« J’ai lâché ma job, mon fou, un pet pis ma maîtresse
J’ai dit à mon boss “donne-moi ma paye que je disparaisse”
Mon char est stâllé 4 milles dans le bois
Mon corps personnel s’en va sur le camp
Y’était temps que je fasse du vent »

Extrait de Lâchage de Job

Le plaisir de redécouvrir des classiques

Depuis quelques années, Latraverse a fait le choix de se produire en formule cabaret avec Jean-Claude Marsan à la guitare et Grégoire Morency à la basse pour former le Trio Laid comme ils aiment se nommer! C’est l’occasion pour l’artiste d’offrir une version revisitée de son répertoire avec des classiques comme : Bobépine, Le rock’n roll du grand flanc mou ou encore Rideau et son célèbre refrain si vous payez le Cognac gnac gnac, devenu un gimmick incontournable des comptoirs de taverne. Néanmoins, outre ces classiques inscrits au patrimoine de la chanson québécoise, c’est aussi une opportunité de faire connaissance avec des titres plus confidentiels, mais tout aussi pertinents de l’auteur comme Blouse d’automne tiré d’un de ses plus récents albums Chants d’épuration.

Des beaux mots sur une belle musique

Parfois réduit par ses détracteurs à la simple caricature d’un «  soûlon qui sacre », Plume Latraverse n’en reste pas moins un grand poète au cœur tendre qui se cache derrière un personnage d’ours mal léché. Il est tout de même l’auteur de plus de 300 chansons où les bons mots assemblés de manière pertinente occupent le premier plan. À l’écoute de son répertoire, on oscille entre poésie pure, portraits tragiques du quotidien et blagues potaches posées sur des musiques travaillées.

« Soûl comme une botte
Assis au Bock pas loin d’la porte
J’r’garde danser les Black Label
Sur une vieille toune d’Eddy Mitchell »

Extrait de Jonquière

Chaque chanson est un véritable portrait de la société québécoise dépeinte parfois de manière crue, parfois de manière douce, mais toujours avec amour et bienveillance. Car Plume, il le chicane un peu, mais il l’aime son Québec!

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.