Actualités

Découvrir les chansonneurs de l’édition 2018 du Festival en Chanson de Petite-Vallée

Chaque année, de jeunes artistes de la relève joignent les rangs des chansonneurs de Petite-Vallée. Ceux retenus au terme du processus de sélection se trouvent à partir à l’aventure ensemble. De Montréal à Petite-Vallée, en passant par Québec et Tadoussac, leur parcours les amène à travailler leur art et approfondir leurs connaissances. Mais il n’arrive pas dénué d’expérience. Découvrez ceux qui suivront la destination-fleuve en 2018!

Adélys

Adélys vient de France où elle possède déjà trois albums à son actif. La jeune femme aime jouer avec les mots et les tisser en poésie qui s’extirpe de son quotidien avec ses rimes et ses images limpides. Avant de remonter le fleuve, la jeune femme devra traverser l’Atlantique pour venir présenter les pièces de son répertoire et ses chansons qui s’inscrivent dans les nouveaux mouvements de pop qui mélange électronique et instruments acoustiques.

Maxime Auguste

Certains reconnaîtront Maxime Auguste en raison de passage aux Francouvertes lors de l’édition 2016. Le jeune homme était venu y présenter son folk country à l’humour qui frôle souvent la mélancolie. Depuis son passage au concours, Auguste a continué de rouler sa bosse en multipliant les spectacles. Ça sera l’occasion de constater le chemin fait depuis les premières fois qu’on l’a vu sur scène.

Jeanne Côté

Ce sera la home-girl de l’édition 2018. Jeanne Côté vient de Petite-Vallée et elle pourra présenter ses pièces en solo cet été. Précédemment, elle avait fondé le groupe Premier Toit qui comptait parmi ses rangs Arthur Bourdon-Durocher (Perdrix). Elle était au commande des compositions au sein de la formation écrivant et composant les chansons. Voyons voir ce qu’elle nous propose maintenant que le groupe s’est séparé.

Marion Cousineau

Marion Cousineau est peut-être d’origine européenne, mais elle commence à tisser des liens serrés avec le Québec. La jeune femme a fait l’École Nationale de la Chanson de Granby en 2015-16. La jeune femme qui se promène allègrement de l’un et l’autre des côtés de l’Atlantique sera de retour en sol québécois après une tournée d’un mois en Europe.

Alicia Deschênes

Alicia Deschênes a commencé son chemin dans la composition dans la langue de Shakespeare, mais après une rencontre avec Louis-Jean Cormier, elle est revenue à sa langue maternelle. Depuis, elle a obtenu son diplôme de l’École Nationale de la Chanson de Granby, a lancé un EP titré Années lumière et s’est découverte une connexion toute particulière avec Daran qui l’épaule dans son parcours professionnel.

Nicolas Gémus

Lors de la dernière édition du Festival international de la chanson de Granby, Nicolas Gémus a été décoré de nombreux prix en plus de retenir l’attention de la maison de disque La Tribu. Officiellement membre de l’écurie, cela lui a permis de se promener dans l’est du Québec et jusqu’à sa terre natale madelinienne.

Pierre-Hervé Goulet

Pierre-Hervé Goulet est un ex-académicien. Celui-ci a participé à Star Académie en 2009, puis a fait un voyage marquant à Natashquan pour une résidence avec Gilles Vigneault. Cela a ramené son attention sur les mots. Voici qu’il a lancé un deuxième album intitulé Pas loin d’ici à l’hiver 2018. Celui-ci possède déjà plusieurs expériences dans son baluchon qu’il pourra mettre à profit lors de la Destination-fleuve.

Émilie Landry

Émilie Landry est une artiste de folk-pop qui est originaire de Campbellton. Depuis quelques années, elle est installée à Québec pour étudier, ce qui lui a permis aussi de participer à Ma première Place des Arts et le Festival international de la chanson de Granby. Coïncidences, à l’instar d’Alicia Deschênes, c’est Daran qui a réalisé son premier EP intitulé Être social.

On a très hâte de voir ces jeunes auteurs-compositeurs-interprètes à l’oeuvre!  Surveillez leur passage à Montréal, Québec, Tadoussac et bien sûr Petite-Vallée.

Pour plus d’informations visiter le site officiel du Festival.