Actualités

Basses fréquences célèbre 30 ans de reggae avec sa 1500e émission.

C’est le 28 juin prochain sur les ondes de CISM 89,3 FM Montréal que sera lancée la 1500e émission hebdomadaire de Basses fréquences; on parle d’une belle cerise sur le sundae de ceux qui célèbre du même coup leur 30e anniversaire.

«André et Richard s’étaient dit : on la fait une fois et si on aime… on continue!»

Un projet qui a pris vie en 1990 grâce à André Breault alias DJ Masqué et Richard Lafrance, Basses fréquences est la plus vieille émission de musique jamaïcaine francophone à Montréal. Depuis 2012, le journaliste et critique Philippe Renaud s’est joint aux deux acolytes en s’adonnant à des chroniques sur l’actualité jamaïcaine.

Née d’un mandat de réalisation, l’émission se veut également un magazine d’actualités désirant faire connaître davantage la musique dancehall des années 80, une musique qui se voyait alors peu connue en dehors de la culture des sound systems jamaïcains.

On peut dire que la pari fut réussi, puisqu’au fil de ces 30 années, quelques-uns des plus grands acteurs locaux et internationaux y ont fait entrevues et prestations: Rory et Wee Pow de StoneLove, Skyjuice de MetroMedia, Tony Matterhorn, Little Thunder, James Bond et Sugar Minott.

Le reggae, dans les années 70, était considéré comme la première musique du monde à s’imposer parmi les amateurs de pop et de rock. C’est donc au-delà de l’éclosion d’un genre, une ouverture sur le monde, un monde d’abord connu au travers d’une seule star, Bob Marley.

Basses fréquences est ainsi devenue un véritable porte-étendard de la musique post Bob, un lieu rassembleur, une plateforme de choix permettant de connecter avec des passionnés d’une culture musicale bigarrée.

Bonne 1500e émission Basses fréquences!

Page Facebook de l’émission

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.