Actualités

5 bonnes raisons d’aller te plonger dans le Block Party de la Place des Arts

Les 3 et 4 mai prochain, le hip-hop prend le contrôle de l’esplanade de la Place des Arts avec du rap, de la danse, des battles et tout ce qu’il faut pour avoir du fun.

La Place des Arts ressuscite l’appellation Communauté Urbaine de Montréal, mais sous un angle moins officielle et beaucoup plus ludique. En s’inspirant des « Block Party » qui sont les lieux qui ont vu naître le hip-hop, l’esplanade de la Place des Arts se transformera en théâtre de battle de danse, de rap et de spectacles qui mélangent artistes établis et jeunes rappeurs en devenir.

1 – Des bons beats pour te faire bouncer toute la soirée.

Dès le vendredi 3 mai à 18h, c’est la musique urbaine qui va prendre le contrôle de l’Esplanade Mr. Kou qui nous vient d’Edmonton. Tu n’es pas convaincu? Écoute cette playlist du DJ et ça devrait te donner le goût de venir faire ton tour. Puis, samedi ce sera au tour de DJ Godfather D de prendre la relève pour fermer les activités en beauté.

2 – Tu peux t’inscrire!

Oui, oui, tu peux aller montrer tes talents de danseur (si tu as entre 13 et 18 ans) sur l’Esplanade de la Place des Arts. Et si ce n’est pas ta tasse de thé, tu peux venir encourager ceux qui s’affronteront dans les différentes compétitions pendant les deux jours. Au menu : combats de danse, de rap et aussi des ateliers sur le rap, le freestyle, de graffiti, de compositions et de danse.

3 – Un all style battle

Le vendredi 3 mai, dès 18h aura lieu un « all style battle ». Et c’est quoi? C’est un combat classique, mais qui permt l’utilisation de plusieurs styles. Ce qui veut dire qu’un bboy pourrait danser contre quelqu’un qui fait du locking. À travers tout ça peut s’ajouter des mouvements d’autres styles de danse hors hip-hop. Pour mieux comprendre, voici un exemple :

4 – Dramatik avec un cas!

Il lancera prochainement un nouvel album le 17 mai prochain : Le phénix. Le membre de Muzion est un habile forgeron de mots qui se transforme en coups de lames lorsqu’ils sortent de sa bouche. Refusant de se détourner des problèmes qui habitent notre société, il trouve plutôt le moyen d’en parler des écarts de manière poétique et sensible.

5 – Parce que le plaisir est assuré

Si les block party ont pu permettre au rap de naître, c’est que c’était avant tout une fête de quartier où les DJ pouvaient faire jouer la musique qui les passionnait. Puis, le besoin d’un animateur est apparu. Puis, ces maîtres de cérémonie (MC) ont trippé à haranguer le public, à les faire danser et à les inviter à avoir du PLAISIR. Parce qu’au centre de tout ceci, c’est l’agrément qui est le plus important. Celui de bouger sans jugement, de se lancer dans un cypher sans trop réfléchir et surtout celui d’entrer en communion avec la foule rassemblée.

Pour en savoir plus sur l’événement, visitez le site de la Place des Arts

Block Party PdA

Rap, danse, DJ, graffiti, la culture hip-hop sera à l'honneur les 3 et 4 mai. Rendez-vous sur l'Esplanade pour le Block Party // Place des Arts

Posted by Place des Arts on Friday, April 26, 2019

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.