Stephen Malkmus & The Jicks - Wig Out At Jagbags - Le Canal Auditif

Stephen Malkmus & The Jicks – Wig Out At Jagbags

malkmus-wigout-at-jagbags-608x608Mardi dernier, le vétéran «rocker/slacker» (résident de Portland, Oregon) Stephen Malkmus revenait à la charge avec une sixième offrande en treize ans titrée Wig Out At Jagbags. Toujours accompagné des excellents Jicks, l’ancien meneur de la légendaire formation américaine Pavement avait fait paraître (il y a un peu plus de deux ans) Mirror Trafic; disque réalisé par Beck Hansen… dont la signature sonore singulière s’était faite étonnamment discrète.

Ceci dit, la réalisation de ce Wig Out At Jagbags fut répartie équitablement entre Malkmus, les Jicks ainsi que l’ancien technicien de son de Pavement en sol européen, Remko Schouten. Enregistrée en Belgique dans l’atmosphère champêtre des studios La Chapelle, cette conception sonore porte définitivement le sceau de Stephen Malkmus; ceux qui affectionnent le songwriter ne seront absolument pas déçus.

En effet, le grand efflanqué et ses Jicks offrent un album détenant une nonchalance irrésistible, mélodiquement sublime; l’ensemble agrémenté d’arrangements de cuivres et de claviers qui viennent grandement fertiliser les ritournelles meublant cet opus. Les compositions de Malkmus, reconnaissables à mille lieues grâce à ces changements de tempos, ces rythmes cassés et cette approche vocale décontractée, se bonifient drastiquement, car le musicien a préconisé un songwriting plus succinct et ramassé. Donc, exit les longs jams qui gouvernaient les albums Pig Lib (2003) et Real Emotional Trash (2008).

Moins rugueux et labyrinthique que ses premiers efforts, Malkmus et ses Jicks réussissent à nous captiver du début à la fin grâce cette concision chansonnière, combinée à ces mélodies d’apparence indolente, mais qui s’incrustent subtilement dans notre cortex cérébral au fur et à mesure des écoutes. Le faux fainéant nous présente une production toute sauf avant-gardiste… Cependant, ce disque transpire la maîtrise musicale (les Jicks sont réellement une formation rock incassable) et l’authenticité.

Malkmus est bel et bien une référence musicale incomparable du rock américain, et sur ce Wig Out At Jagbags, il en fait encore la preuve de manière irréfutable. Malkmus fait une révérence bien sentie à… Malkmus! Parmi les morceaux de prédilection, nous avons relevé les guitares en introduction de Planetary Motion (qui font sérieusement penser à I Feel Free de Cream), le pop-rock très seventies titré Lariat, la sublime Houston Hades, les guitares vaporeuses en conclusion de la superbe J Smoov, l’excellent riff et les cuivres animant Chartjunk, la très Pavement nommée Independence Street et l’inextricable/abrasive Surreal Teenagers.

Bref, c’est du Malkmus à son meilleur! Appuyée magnifiquement par les Jicks, réalisée astucieusement, cette création se hisse aisément parmi les meilleurs du corpus chansonnier de l’auteur-compositeur-interprète. Dorénavant, Stephen Malkmus devrait s’abstenir de confier la réalisation de ses disques à une oreille extérieure, car il est maintenant amplement en mesure d’effectuer ce travail seul… comme un grand garçon! Ça démarre l’année musicale 2014 du bon pied!

Ma note : 7/10

Stephen Malkmus & The Jicks
Wig Out At Jagbags
Matador Records
43 minutes

stephenmalkmus.com

Exprimez-vous!

*