Breton - Other People's Problems - Le Canal Auditif

Breton – Other People’s Problems

Originaire de Londres en Grande-Bretagne, Breton se considère comme un collectif d’artistes oeuvrant dans le multimédia. Formé de Roman Rappak, Adam Ainger, Ian Patterson, Daniel McIlvenny et Ryan McClarnon, le groupe a décidé d’utiliser leur musique comme premier véhicule à leur message artistique; car plus qu’une simple formation, voilà cinq jeunes hommes qui vivent et créent à l’intérieur de leur laboratoire dans l’est londonien. Habitant un squat (une ancienne banque désaffectée), ils font absolument tout ensemble : vivre, manger, créer (musique, films, etc..). Après quelques EP parus dans les deux dernières années, voilà qu’Other People’s Problems a émergé un peu plus tôt cette année.

Breton offre un opus aux textures riches, aux échantillonnages recherchés et avec des rythmes dansants contagieux; car avant tout, le collectif est une bête de scène féroce et indomptable. Le quintette n’hésite pas à s’amuser avec différents instruments qu’ils mélangent comme autant d’ingrédients dans une nouvelle recette. Certaines sonorités vous rappelleront Massive Attack, LCD Soundsystem ou encore un groupe plus près d’ici, Misteur Valaire.

La marche s’ouvre sur Pacemaker qui, avec ses rythmes riches et ses violons langoureux, donne une bonne idée de la suite. Dans la même lignée, Electrician, Edward The Confessor et Jostle donneront envie à vos courbes de se déhancher sur le plancher de danse. Et malgré que les paroles tiennent un rôle idéologique important chez Breton, ils n’hésitent pas à mettre les voix au même niveau que les autres instruments dans le mix. La formation se permet aussi des moments plus posés, entres autres avec la douce et mélancolique 2 Years. L’accrocheuse Governing Correctly rappelle un peu la défunte formation de James Murphy avec sa ligne de basse, ses échantillonnages dépouillés qui s’accumulent tranquillement et sa batterie coupée au couteau.

Bref, vous ne trouverez pas sur Other People’s Problems un seul morceau ennuyant. Roman Rappak affirme que Breton a déjà 160 chansons en banque. Si cela se confirmait, alors je vous prédis beaucoup de bons albums dans un avenir pas si lointain. La formation prouve qu’à partir d’une idéation, ces musiciens peuvent convertir le tout en musique au plus grand plaisir de nos tympans, choyés par la richesse des sonorités.

Ma note : 8,5/10

Breton
Other People’s Problems
Fat Cat Records
42 minutes

fat-cat.co.uk/site/artists/breton

Exprimez-vous!

*