Chroniques

6 grandes tendances musicales de 2020

Comme toute l’industrie du divertissement, celle de la musique est en constante évolution. Elle connaît des changements mineurs, mais aussi de grandes transformations qui bouleversent le paysage musical. Alors que les technologies, la société et les modes évoluent de plus en plus vite, quels seront les impacts sur l’industrie musicale en 2020? Nous avons déterminé 6 grandes tendances musicales que vous rencontrerez très certainement cette année. Bien que rien ne soit sûr, des indices pointent dans certaines directions depuis une poignée d’années. Voici donc les tendances à venir en 2020:

1)   Des chansons toujours plus courtes

La tendance la plus marquante concerne la durée des morceaux, qui semble se raccourcir au fil des années. En 2019, la durée moyenne des chansons du Top 40 était de trois minutes et sept secondes. Soit 30 secondes de moins qu’en 2018.

Deux phénomènes peuvent expliquer cette réduction de la durée : la musique en streaming et la découverte de chansons via des listes de lectures. En effet, des chansons plus courtes ont davantage de chances d’être écoutées parmi les dizaines d’autres morceaux. En d’autres termes, le risque que l’utilisateur saute la chanson pour passer à la suivante est moins important. Par conséquent, les structures traditionnelles des chansons populaires ont laissé place à des formats plus courts.

En 2020, l’objectif des musiciens sera alors de diffuser des chansons optimisées pour les playlists, qui pourront mieux attirer les auditeurs vers l’album complet.

2)   Les styles de musique se confondent

Ensuite, il semblerait que les anciennes classifications musicales ne soient plus d’actualité. Désormais, les genres se mélangent et fusionnent, pour obtenir des morceaux au style unique.

En 2004, Nelly et Tim McGraw ont réalisé l’un des premiers métissages hip-hop / country présents dans les classements grand public. Mais en 2019, cette fusion de genres est devenue monnaie courante. Par exemple, « Old Town Road » de Lil Nas X combine de nombreux styles (sa classification fait d’ailleurs débat dans la sphère musicale), ce qui ne l’empêche pas de rester la chanson numéro un.

Après tout, notre époque est marquée par la mondialisation, le multiculturalisme et la diversité. Pourquoi l’industrie musicale ne suivrait-elle pas cette tendance? En 2020, attendez-vous à ce que les frontières stylistiques s’effacent encore plus.

3)   Les maisons de disques indépendantes prennent le pouvoir

Cette troisième tendance n’est pas une grande surprise. En effet, ces derniers temps les maisons de disques indépendantes ont déjà commencé à séduire des musiciens connus, comme XYZ.

Et selon les prévisions pour 2020, les experts estiment que les grands labels continueront à perdre leur emprise sur le secteur. Les étiquettes indépendantes seront non seulement plus convoités que les grandes, mais ces dernières devraient également emprunter certaines stratégies et approches aux maisons de disques indépendantes (par exemple : attribuer plus de pouvoir à l’artiste).

4)   La musique et la réalité virtuelle fusionnent

La réalité virtuelle est déjà présente dans une grande partie des activités. Depuis une décennie, elle ne cesse de s’améliorer et gagne ainsi une meilleure reconnaissance dans tous les domaines. Il n’est donc pas étonnant qu’elle acquière une place importante dans l’industrie de la musique. Par exemple, de grands artistes ont déjà réalisé des clips de musique en réalité virtuelle (c’est notamment le cas de Gorillaz, avec son clip Saturnz Barz).

Même si la réalité virtuelle n’atteindra pas le réalisme que l’on peut voir dans la série Black Mirror, elle continuera à gagner de la place dans l’industrie musicale en 2020.

5)   Les ventes physiques en baisse

Par ailleurs, l’industrie musicale continue à perdre en vitesse au niveau des ventes physiques. Aujourd’hui plus que jamais, tout se numérise… et la musique s’y prête tout particulièrement. Selon le rapport semestriel 2019 de Nielsen, l’écoute en ligne représente désormais 78% de la consommation de musique.

En effet, les amateurs de musique n’achètent plus de disques ; ils préfèrent de loin télécharger des albums en ligne ou payer un abonnement pour accéder à de la musique en ligne. Les services de streaming musical sont pratiques et intéressants financièrement, tout en permettant aux utilisateurs d’écouter la musique qu’ils souhaitent quand ils veulent et n’importe où.

Certaines plateformes permettent même de payer les abonnements avec de la monnaie virtuelle, comme le Ripple (XRP). Si vous n’êtes pas familier avec cette cryptomonnaie, nous vous suggérons cette introduction approfondie à Ripple. C’est un moyen sûr, anonyme et pratique de payer un accès à des morceaux de tous genres. Comme pour la réalité virtuelle et l’internet haut débit, la technologie de la monnaie virtuelle change progressivement l’industrie musicale.

6)   Les revenus alternatifs des musiciens

Enfin, l’époque où les musiciens gagnaient de l’argent uniquement grâce à leur musique est révolue. Depuis plusieurs années, ils comptent surtout sur des sources de revenus alternatives pour pouvoir vivre de leur passion.

En 2020 et dans les prochaines années, il est fort probable que les artistes s’engagent encore plus sur cette voie. Ils devront plutôt se concentrer les tournées, les ventes de produits dérivés, les licences, etc.

Crédit photo: Alexanne Brisson